CM 2014 : Côte d’Ivoire, Algérie et Nigeria y sont presque !

Réveil de l’Algérie contre la Corée du Sud (4-2), sursaut du Nigeria contre la Bosnie (1-0), nul du Ghana contre l’Allemagne (2-2) : les sélections africaines ont repris du poil de la bête ces derniers jours. Bilan de la deuxième journée de la phase de groupes de la Coupe du monde 2014.


De l’émotion, des victoires (deux) et des buts à la pelle (huit). Après une première levée difficile, les sélections africaines ont retrouvé des couleurs à l’occasion de la deuxième journée de la phase de groupes de la Coupe du monde 2014. La preuve : la Côte d’Ivoire, l’Algérie et le Nigeria sont toujours maîtres de leur destin à l’entame du sprint final.

Le Ghana possède toujours un mince espoir de qualification mais les Black Stars ont surtout fait vibrer le continent en tenant tête à l’ogre allemand (2-2), loupant l’exploit d’un rien. Seul le Cameroun est déjà éliminé et fait figure de mauvais élève, voire de risée du Mondial…

Le Cameroun se fait remarquer

Première sélection africaine éliminée de la Coupe du monde 2014, le Cameroun n’a pas montré grand chose au Brésil. Après un bon début de match face à la Croatie, les Lions, qui n’ont plus d’Indomptables que le nom, ont vite baissé les bras sur des coups du sort (but encaissé contre le cours du jeu; expulsion de Song; but au retour des vestiaires), encaissant une valise (0-4) qui avalise leur élimination.

Comme souvent, les coéquipiers de Samuel Eto’o se sont fait remarquer en dehors des terrains. Entre le mauvais geste d’Alex Song qui a fait le tour de la Toile et l’accrochage entre Benoît Assou-Ekotto et Benjamin Moukandjo, le Cameroun a montré une image déplorable. “Je passe pour un con, je n’ai pas réfléchi“, a fini par lâcher le défenseur de QPR. Une façon de dire qu’on arrête les frais ici ou les Lions vont-ils se ridiculiser un peu plus face au Brésil ?

La Côte d’Ivoire comme chef de file

Malgré sa défaite contre la Colombie (1-2), la Côte d’Ivoire a confirmé ses bonnes dispositions face à l’un des épouvantails de la compétition. Au cours d’un match ouvert, les Eléphants ont bien sûr mordu la poussière mais le score aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre.

S’ils reproduisent une prestation du même acabit mardi, les coéquipiers de Didier Drogba, une nouvelle fois remplaçant, ne devraient pas avoir de mal à faire trembler une Grèce ultra-défensive qui n’a rien montré jusqu’à présent. La porte vers les huitièmes est grande ouverte.

Le Ghana comme en 2010

Après une entame décevante face aux Etats-Unis, (1-2) le Ghana a retrouvé de sa superbe face à l’Allemagne, samedi (2-2). En tenant tête avec la manière à l'un des favoris de la compétition, les Black Stars ont peut-être réalisé LA performance africaine de cette Coupe du monde.

Mais les coéquipiers de Jordan Ayew risquent de regretter longtemps l’occasion manquée par l’attaquant de Sochaux à l’heure de jeu, par excès de gourmandise. Seule la victoire leur importait et malgré ce bon résultat, ils ne sont plus maîtres de leur destin.

Le Nigeria en champion

Critiqué après sa prestation pauvre contre l’Iran (0-0), le Nigeria demeure la seule sélection africaine invaincue et la seule sélection (avec le Mexique) à ne pas avoir concédé le moindre but dans la compétition. Sans être flamboyants, les Super Eagles ont décroché un précieux succès contre la Bosnie-Herzégovine, samedi (1-0). A l’expérience et en champions.

Comme un symbole, c’est le revenant Peter Odemwingie, titulaire après un an et demi d’absence en sélection, qui inscrit le but de la délivrance, le but de tous les espoirs pour le champion d’Afrique 2013 qui a tenu bon derrière en fin de match.

On a retrouvé l’Algérie

Portée disparue après sa prestation insipide contre la Belgique (1-2), l’Algérie offensive, technique et qui assure le show, a refait surface contre la Corée du Sud, dimanche (4-2). Avec cette victoire, la première en Coupe du monde depuis 1982, l’Algérie s’offre un “match de barrage“, dixit Vahid Halilhodzic, dont les changements ont payé, contre la Russie, jeudi.

Mais pour rêver d’une qualification historique en huitièmes de finale, l’Algérie va devoir resserrer les rangs derrière. Sans pour autant bétonner comme face aux Diables Rouges. L’équilibre est délicat à trouver, les prochaines nuits de “Coach Vahid” promettent d’être agitées, mais l’exploit est à ce prix !

CM 2014 : Côte d’Ivoire, Algérie et Nigeria y sont presque !
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !