Mardi déterminant pour l’avenir du football européen et mondial. Tout au long de la journée, plusieurs réunions en visioconférence sont au programme entre l’UEFA et des représentants des 55 fédérations membres, des clubs et des joueurs. Les discussions vont porter sur la pandémie de coronavirus et sur ses répercussions sur le programme des prochains mois.

A priori, la priorité va être donnée aux championnats nationaux, qui ne reprendront qu’une fois que l’épidémie sera en baisse et qui vont certainement devoir s’étirer jusqu’en juin. Pour les faciliter, l’UEFA devrait confirmer l’arrêt momentané de la Ligue des champions et de la Ligue Europa, qui s’adapteront en fonction des dates à disposition en fin de saison, indique L’Equipe. Le format de ces deux compétitions devrait être décidé ultérieurement mais rien n’est exclu : quart et demi sur un seul match, ou bien tournoi à quatre entre les demi-finalistes voire à huit entre les quarts de finalistes.

L’Euro 2020, lui, sera reporté, pas forcément en décembre 2020 comme évoqué dans un premier temps, mais plus certainement d’un an, en juin-juillet 2021. En échange de ce geste, qui va permettre aux différentes Ligue de percevoir leurs droits TV, l’UEFA devrait en revanche exiger une aide de leur part pour régler la facture estimée entre 200 et 300 millions d’euros que va générer le report de l’Euro (location des stades, réservations hôtelières déjà payées, etc.).

Il faudra suivre ces décisions de près car elles auront un évident impact sur les joueurs africains évoluant en Europe et plus largement sur le calendrier du football mondial…