Le Congo a emboîté le pas à d’autres pays africains qui ont suspendu leur championnat pour endiguer la propagation du coronavirus. L’annonce de la suspension de toutes les compétitions sportives de masse sur toute l’étendue du territoire national a été réalisée dans une déclaration lue par le premier ministre congolais, Clément Mouamba.

D’après l’homme politique, la suspension de toutes les activités sportives s’inscrit dans la mise en place des mesures et recommandations relatives à la limitation du danger de propagation de la pandémie de coronavirus au Congo. En réaction, la Fédération congolaise de football (Fecofoot) a confirmé la suspension de tous ses championnats dont la Ligue 1 et la Ligue 2.

«Suite à la déclaration du gouvernement sur les mesures à observer relatives à la pandémie du coronavirus, le comité d’urgence de la Fecofoot s’est réuni ce 17 mars sous la direction de son président Jean Guy Blaise Mayolas. Il a décidé de la suspension jusqu’à nouvel ordre de toutes les compétions sur le territoire national à savoir les championnats nationaux Ligues 1 et 2, les championnats départementaux et toutes les coupes et tournois», a déclaré Medard Moussodia, premier vice-président de la Fecofoot, à l’issue de la réunion.

Signalons qu’un premier cas de coronavirus a été détecté à Brazzaville le 15 mars. Selon le communiqué du gouvernement, le cas confirmé est celui d’un ressortissant franco-congolais âgé de 50 ans, arrivé au Congo le 1er mars en provenance de Paris, après un bref séjour à Amsterdam.