Côte d’Ivoire : le constat accablant de Pépé avant la CAN

À six mois de la CAN 2023 à domicile, l'ailier ivoirien Nicolas Pépé (28 ans, 35 capes, 9 buts) s’est confié à cœur ouvert sur les Éléphants de Côte d’Ivoire et sur la perte de leur statut de favori aux yeux des adversaires.

Alors qu’elle s’avance vers sa deuxième CAN à domicile après l’édition de 1984, la Côte d’Ivoire n’est pas considérée parmi les favoris – même si pour Sadio Mané elle en fait partie. À juste titre, puisque la Selefanto n’a plus atteint le dernier carré depuis son dernier sacre en 2015. Avant cela, les Éléphants et leur génération dorée des Didier Drogba, Gervinho, Kolo et Yaya Touré notamment avaient traversé une longue période de disette avec deux finales perdues, contre l’Égypte en 2006, puis face à la surprenante Zambie en 2012.

Les Orange et Vert ont longtemps été critiqué pour leur manque d’esprit d’équipe. Un reproche totalement justifié selon Nicolas Pépé, récemment passé dans Colinterview. « Aujourd’hui, quand les équipes jouent la Côte d’Ivoire, elles disent ‘on peut les battre, parce qu’ils n’ont pas de cohésion’. Et moi je trouve que c’est vers cette transition-là qu’on doit migrer, c’est-à-dire qu’il faut qu’on soit une équipe. Ça commence à venir », a admis l’ailier d’Arsenal prêté la saison dernière à Nice (8 buts, 1 offrande en 28 matches). « On a toujours eu des joueurs de foot mais aucune cohésion. (…) Les équipes adverses sont en parfaite osmose. Leurs joueurs sont solidaires sur le terrain et se battent les uns pour les autres. Alors qu’en Côte d’Ivoire, on n’a plus cette team de frères. C’est ce qu’on essaie de faire », a-t-il poursuivi.

« Les équipes n’ont plus peur de la Côte d’Ivoire »

L’ancien Lillois a en outre pointé le manque de régularité de la sélection ivoirienne. « La CAN [2023] qui va arriver, c’est chez nous. Et pourtant, nous ne sommes pas cités parmi les favoris. (…) Malgré les joueurs qu’on a. Pourquoi ? Parce qu’on ne confirme pas. (…) L’Algérie a gagné la CAN récemment (en 2019, ndlr) mais ils ont confirmé après en enchaînant contre les petites équipes. Ils ont fait une série de 35 matches sans défaite. Mais nous, on remporte deux matchs et on perd juste après. (…) On fait match nul contre une équipe qu’on est censés battre. C’est pour ça que les équipes n’ont plus peur de la Côte d’Ivoire », a-t-il expliqué.

Lors de la première CAN à domicile (à huit équipes), la Côte d’Ivoire avait été éliminée dès la phase de groupes. Après une victoire convaincante face au Togo (3-0), elle s’était successivement inclinée devant l’Égypte (1-2) puis le Cameroun (0-2). Il faudra faire mieux début 2024.

Côte d’Ivoire : le constat accablant de Pépé avant la CAN
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.