Côte d’Ivoire : “ce qu’on a fait, c’est le minimum”, le discours fort de Faé

Le sélectionneur intérimaire de l’équipe de Côte d’Ivoire, Emerse Faé, a harangué ses troupes avant les quarts de finale de la CAN 2023.

Au lendemain de l’élimination du tenant du titre, le Sénégal (1-1, 4 tab à 5) en huitièmes de finale, les Éléphants, véritables miraculés de “leur propre” CAN, ont repris le chemin de l’entrainement. Samedi, les coéquipiers de Franck Kessié affronteront en effet le voisin, le Mali, pour un derby, avec en ligne de mire une place dans le dernier carré. Un stade que la Séléfanto n’a plus atteint depuis son deuxième et dernier sacre en 2015.

À l’amorce de la séance collective de mardi, le sélectionneur intérimaire Emerse Faé, qui a réussi sa grande première avec la sélection, et avec une équipe A tout court, a tenu un discours fédérateur à ses joueurs. « Félicitations encore. Maintenant il y a un souci, c’est que vous avez mis la barre tellement haut que samedi, le minimum c’est de la mettre à la même hauteur. On peut plus descendre plus bas. Ce qu’on a fait hier (lundi) c’est le minimum », a-t-il déclaré.

« On n’oublie pas d’où on vient »

Puis il ajoute après avoir communiqué le programme : « Samedi 17h on ira jouer notre quart de finale pour se qualifier pour mercredi. L’objectif c’est ça (…). Ça va demander beaucoup d’humilité. On a fait fort hier mais on reste tranquilles, on n’oublie pas d’où on vient, et on n’oublie pas comment on y est parvenus. »

Giflés 4-0 par la Guinée équatoriale avant de se qualifier au tour à élimination directe en tremblant jusqu’au bout, les Éléphants sont depuis en mission. Après les éliminations du Sénégal et du Maroc, qui étaient les deux derniers survivants des huit quarts de finaliste de la précédente édition, les Éléphants redeviennent favoris à domicile, avec le Nigeria. Attention toutefois aux surprises et scénarios fous de cette 34e édition.

Côte d’Ivoire : “ce qu’on a fait, c’est le minimum”, le discours fort de Faé
Prudence Ahanogbe