Côte d’Ivoire : la CAN d’Haller en danger, la FIF tente de noyer le poisson…

A quelques semaines du coup d'envoi de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 (13 janvier-11 février), Sébastien Haller l’attaquant vedette des Eléphants de Côte d’Ivoire, est blessé et très incertain. Une situation difficilement vécue par tout un pays.    

Entré en jeu à la 63e minute lors du match de la 16e journée de Bundesliga opposant le Borussia Dortmund à Mayence mardi (1-1), l'ancien joueur de l'Ajax Amsterdam a été contraint de quitter le terrain à la 86e minute. L'attaquant ivoirien a été victime d’une blessure à la cheville à la suite d’un tacle dangereux, suscitant des inquiétudes quant à sa participation à la CAN. Pour l’instant, le Borussia Dortmund n’a pas encore publié de communiqué officiel sur la nature de la blessure de son avant-centre, alimentant ainsi l’appréhension au sein de l’opinion sportive ivoirienne.

Haller en soins à Abidjan

Depuis, c’est toute la Côte d’Ivoire qui retient son souffle. Après la publication de la liste des 54 présélectionnés par la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), Haller aurait, selon les informations d'Afrik-Foot.com, signifié au sélectionneur Jean-Louis Gasset et au président de la FIF, Idriss Diallo, qu’il est indisponible pour au moins 45 jours. Soit jusqu'à la mi-février, ce qui signifierait qu'il est forfait pour la CAN… Un coup dur évidemment pour le technicien français et pour le patron du football ivoirien. Ne voulant pas créer le désarroi dans les rangs de l'équipe et au sein du public, les deux responsables ont cependant gardé l’information secrète. Entretemps, l’attaquant de Dortmund est rentré à Abidjan pour des soins intensifs et la fédération a mis un kinésithérapeute à sa disposition. L'objectif est clair : il faut donc tout faire pour récupérer le « soldat Haller ». 

Sébastien Haller, qui est international ivoirien depuis 2020, compte 21 sélections à son actif pour 10 buts, démontrant ainsi son impact significatif sur le front de l’attaque ivoirienne. Si malgré tous les efforts il s'avère qu'il ne joue pas cette CAN, ce serait un coup dur pour tout l'univers sportif ivoirien, y compris pour son épouse Priscilla Haller qui affirmait récemment dans une interview qu'elle s'organisait pour que ses enfants viennent suivre la CAN avec leur papa.

Hamed Junior Traoré déjà out ?

A côté d'Haller, Jonathan Bamba est aussi incertain. L’ex-joueur de Lille est arrivé au dernier regroupement de novembre avec un étrange virus qui a contaminé certains joueurs et encadreurs de la sélection ivoirienne. L’ailier de Celta Vigo, n’avait donc pas pu prendre part aux deux rencontres (Côte d’Ivoire vs Seychelles 9-0, et Gambie vs Côte d’Ivoire 0-2) comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Ce virus qui l’a éloigné des stades depuis aurait physiquement affaibli le joueur qui a décidé de se concentrer sur sa santé plutôt que la CAN.

Mais le cas le plus grave serait celui du joueur de Bournemouth, Hamed Junior Traoré. Depuis la trêve internationale de novembre dernier, le milieu offensif de 23 ans qui aussi contracté le fameux virus ne s’est pas remis jusqu’à ce jour. Il a même subi une intervention chirurgicale et est resté alité durant 3 semaines. « Aujourd’hui il va un peu mieux mais il ne pense même pas au football encore moins à la CAN 2023 », nous confiait un de ses proches. Au-delà de ces trois cas, certaines indiscrétions annoncent d’autres défections qui seraient dues à des problèmes extra-sportifs. 

Comme on le voit, à quelques jours de la CAN à domicile, la sélection de Côte d’Ivoire traverse une zone de turbulences. Il appartient donc à la Fédération ivoirienne de Football de bien manœuvrer afin de sortir de cette épreuve sans grand dommage.

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !