Le phénomène de la Coupe du monde U17, c’est lui. Avec huit buts en trois rencontres, Souleymane Coulibaly, le jeune attaquant des Eléphanteaux de Côte d’Ivoire, affole les compteurs. Et les recruteurs. Sans jamais s’enflammer.


Souleymane Coulibaly est-il le nouveau Didier Drogba? Le petit jeu des comparaisons est souvent lourd à porter pour un jeune joueur mais il faut dire que, là, les statistiques sont éloquents: en trois rencontres de la Coupe du monde des moins de 17 ans, Coulibaly a tout explosé. Un but face à l’Australie (1-2), histoire de se mettre en jambe et puis… un quadruplé face au Danemark (4-2) et un triplé contre le Brésil (3-3). Trois matches, huit buts.

Un bilan impressionnant pour le jeune attaquant ivoirien, qui garde cependant les pieds sur terre: « Je veux d’abord remercier tous nos supporters ainsi que ma famille, qui me soutient beaucoup », affirme-t-il sur le site de la FIFA. Sous contrat à Sienne depuis janvier 2011, le phénomène des Eléphanteaux pourtant fait parler tout son talent face aux Auriverde : un missile du pied gauche en angle fermé, un subtil extérieur du droit face au gardien puis, pour terminer le show, une jolie bicyclette sur un corner mal renvoyé par la défense brésilienne.

La classe sur et en dehors du terrain

Désormais, Coulibaly attend sa prochaine victime en huitièmes de finale. Ce pourrait être la France. Mais, déjà, un brillant avenir se dresse devant lui. A en croire AS, le Real Madrid de José Mourinho le suit déjà depuis un moment. « Ça ne sert à rien de parler de l’avenir. Pour l’instant, je me concentre sur la Coupe du monde, a-t-il expliqué. On verra bien après. » Coulibaly a tout simplement inscrit la totalité des réalisations de la Côte d’Ivoire depuis le début du tournoi.

Mais l’intéressé refuse de s’enflammer. « J’accepte les compliments. C’est un jour spécial non seulement pour moi, mais aussi pour mon pays« , assure-t-il avant de faire passer un message: « Un message de paix. Que la guerre se termine au plus vite. Que tout le monde travaille dans ce sens. » Un message de paix qui n’est pas sans rappeler celui d’un certain… Didier Drogba.