Equipe de France féminine : Hervé Renard compare le Maroc… au Brésil !

A la veille du huitième de finale de cette Coupe du monde féminine 2023, Hervé Renard, le sélectionneur des Bleues, s'est exprimé en conférence de presse à propos de ce palpitant France-Maroc, prévu mardi. Et il n'a pas hésité à encenser les Lionnes de l'Atlas. Histoire de relativiser leur statut d'outsider ?

J’ai de merveilleux souvenirs de mon passage au Maroc (comme sélectionneur de l’équipe masculine, ndlr). Mais place au football. Même quand on fait un petit match entre amis, on le fait pour le gagner. On est là pour se qualifier. L’important est de respecter l’adversaire, de respecter un huitième de finale. L’équipe du Maroc n’est pas là par hasard”, a débuté le technicien, avant d'entamer une flatteuse comparaison. “Demain, c’est un match du calibre de celui qu’on a joué contre le Brésil (2-1 en phase de groupes). Du haut niveau. Le Maroc est capable de se projeter vite. Ce sont les mêmes caractéristiques. On sait à quoi s’attendre.” Être comparé aux Brésiliennes, même si ces dernières sont déjà éliminées, est clairement valorisant pour les Marocaines qui participent à la première Coupe du monde de leur histoire.

Une affiche pas comme les autres…

Un huitième de finale palpitant en vue ! La France et le Maroc se retrouvent après des parcours brillants en poules. Les Lionnes de l'Atlas (6 points sur 9 possibles) espèrent créer la surprise face aux Bleues, quasiment intraitables lors des phases de groupes (7 points sur 9). Un match à ne pas manquer et où l'histoire du football féminin africain pourrait être écrite. L'Hindmarsh Stadium d'Adélaïde sera le théâtre de cette affiche pas comme les autres, qui a – il ne faut pas se le cacher – un certain air de revanche puisque les deux nations s'étaient affrontées lors des demi-finales du Mondial 2022 et le match avait tourné en faveur des Tricolores (victoire 2-0).

Et si ce match a une saveur particulière pour Hervé Renard, c'est également le cas pour son homologue Reynald Pedros, ancien international Français et qui connaît bien l'effectif des Bleues de par son expérience à la tête de l'OL (2017-2019). Pour les six joueuses marocaines évoluant dans l'Hexagone (Ines Arouaissa à Cannes, Nesryne El Chad à Lille, Sarah Kassi à Fleury, Anissa Lahmari à Guingamp, Salma Amani à Metz, et Kenza Chapelle à Nantes), ce match aura également une saveur particulière. Tout comme pour Sakina Karchaoui (60 capes), la latérale gauche des Bleues d'origine marocaine.

Equipe de France féminine : Hervé Renard compare le Maroc… au Brésil !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.