fifa

Réuni ce jeudi en Chine à Shanghai, le Conseil de la FIFA a entériné plusieurs réformes dont il était question depuis plusieurs mois. La principale annonce concerne la suppression de la Coupe des confédérations, remplacée par un Mondial des clubs new-look à partir de 2021 et dont la première édition aura lieu en Chine.

Dans son format actuel, le Mondial des clubs oppose chaque année 7 équipes (le vainqueur de la Ligue des champions de chaque confédération + le champion du pays-hôte). La nouvelle version mettra aux prises 24 équipes, dont 8 européennes (on ne connaît pas encore le quota alloué à l’Afrique) qui s’affronteront non plus chaque année, mais tous les 4 ans.

Deux éditions au Qatar avant le grand basculement

A priori, ce nouveau format ne pourra pas faire de mal aux clubs africains puisqu’on rappelle que depuis l’épopée du Raja Casablanca, battu en finale par le Bayern Munich (0-2) en 2013, les représentants du continent ont systématiquement été éliminés dès leur entrée dans la compétition en quart de finale… En attendant, le Qatar va abriter le Mondial des clubs en 2019 et 2020 dans sa forme actuelle avant le grand basculement.

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a salué «une décision historique», lui qui mise sur des revenus commerciaux à hauteur de 50 milliards de dollars grâce à cette réforme, même si plusieurs experts estiment ce chiffre fantaisiste.