La Fédération ghanéenne (GFA) a annoncé mardi avoir nommé James Kwesi Appiah au poste de sélectionneur. Préféré à Winfried Schäfer et Willy Sagnol, le technicien retrouve donc des fonctions déjà occupées de 2012 à 2014.


La Fédération ghanéenne (GFA) a tranché ! En quête d’un successeur à Avram Grant, parti d’un commun accord au terme de son contrat fin février, l’instance a décidé de jouer la carte locale en nommant James Kwesi Appiah au poste de sélectionneur. « La décision a été prise par le comité exécutif de la GFA mardi après avoir approuvé le rapport des six membres du comité de recherche« , indique la Fédération. Agé de 56 ans, le technicien entrera en fonction le 1er mai pour un contrat de deux ans.

Appiah connaît bien le poste puisqu’il a déjà dirigé les Black Stars entre 2012 et 2014 avant d’être remercié à l’issue du Mondial brésilien, achevé dès le premier tour. Depuis son éviction, il dirigeait Al Khartoum SC au Soudan où il avait été élu entraîneur de l’année. Préféré à l’Allemand Winfried Schäfer, au Français Willy Sagnol, dont la candidature faisait grand bruit, voire au sélectionneur du Cameroun, Hugo Broos, parfois cité parmi les candidats, le Ghanéen récolte également les rênes de la sélection locale.

Mais avec les A, son objectif consistera avant tout à se qualifier pour la CAN 2019 et à y franchir enfin un cap après 6 présences consécutives dans le dernier carré sans le moindre sacre. Appiah et le Ghana avaient notamment achevé la CAN 2013 à la 4e place, comme cette année. Après la mauvaise entame des Black Stars (1 point en 2 journées), la qualification au Mondial 2018 paraît en revanche compromise.