Amical : les États-Unis en collent 4 au Ghana

Deux jours après la défaite à Charlotte contre le Mexique (0-2), les Black Stars se sont lourdement inclinés devant leurs hôtes de la Team US (4-0) dans la nuit de mardi à mercredi sur la pelouse du Geodis Park de Nashville. Les Américains ont tué le match dès la première mi-temps, inscrivant les quatre buts en un peu plus de 30 minutes avant de baisser allègrement le pied en seconde période, sans que leurs adversaires puissent sauver l’honneur.

Dès l’engagement, le Ghana concédait le premier tir du match par l’intermédiaire de Folarin Balogun. Trouvé plein axe dans la profondeur, l’avant-centre de l’AS Monaco sollicitait Abdul Nurudeen d’un enroulé du droit, mais le gardien se couchait parfaitement (2e). Huit minutes après l’annonce des couleurs, la Team US ouvrait le score au bout d’une action rondement menée depuis la défense par Sergino Dest. L’ancien Barcelonais progressait en effet jusqu’aux abords de la surface pour décaler Balogun, dont la frappe croisée était repoussée sur la ligne par un défenseur ghanéen. Giovanni Reyna suivait de près et fusillait Nurudeen plein axe, de l’intérieur du pied (1-0, 10e).

Dix minutes plus tard, Gideon Mensah se rendait coupable d’un croche-pied sur Timothy Weah dans la surface, sanctionné d’un penalty. Christian Pulisic ne tremblait pas et tirait en force plein axe (2-0, 20e). Un, deux, puis trois buts à zéro, deux minutes plus tard, suite à une nouvelle bévue défensive ghanéenne. Weah chipait le cuir dans le pied d’un défenseur et passait en retrait pour Balogun. L’ancien Rémois se retournait face au but puis nettoyait la lucarne vide d’un puissant tir du gauche (3-0, 22e).

Les États-Unis trop forts, le Ghana en panne sèche

Nurudeen passait un mauvais quart d’heure, et c’était peu de le dire. Abandonné par sa défense, le gardien du KAS Eupen faisait de son mieux, en captant une tête américaine consécutive à un centre (31e), puis en faisant barrage devant Pulisic après que celui-ci avait été servi en retrait dans la surface par l’intenable Balogun (36e). Cependant, le portier de 24 ans ne pouvait rien sur un coup franc combiné dans la surface et qui aboutissait à un tir enroulé de Reyna, prolongé dans la lucarne par la tête d’un défenseur (4-0, 39e).

Touché dans son orgueil, le Ghana se procurait (enfin) sa première grosse occasion à quatre minutes de la fin du temps réglementaire par Mohammed Kudus. Le milieu offensif de West Ham décochait notamment une lourde frappe déviée de justesse en corner par le gardien (41e). L’entame de la seconde mi-temps était légèrement en faveur des Ghanéens mais pas pour longtemps. Car les Américains reprenaient vite le jeu à leur compte, en exploitant la vitesse de leurs attaquants. Et ce, à l’exemple de Weah qui battait à la course Alidu Seidu et frôlait le montant droit de Matt Turner d’un tir croisé au ras du sol (49e).

La demi-heure suivante donnait lieu à un rythme moins endiablé. La faute à une équipe américaine baissant le pied – à juste titre, au vu de sa confortable avance au tableau d’affichage –, mais aussi à l’incapacité des Ghanéens à se procurer des occasions franches devant les buts adverses.

Le Ghana achève donc sa préparation pour la CAN 2023 par un deuxième revers en autant de matches. Le tout, sans marquer le moindre but. Inquiétant à moins de trois mois du coup d’envoi de la compétition.

Les compos d'Etats-Unis – Ghana

compos Etats-Unis - Ghana compos Etats-Unis - Ghana

Amical : les États-Unis en collent 4 au Ghana
Prudence Ahanogbe