Coup de tonnerre au Ghana ! A un mois de la CAN 2019 (21 juin-19 juillet), la star de la sélection, Asamoah Gyan, a annoncé ce lundi sa retraite internationale à l’âge de 33 ans. L’attaquant de Kayserispor n’a pas apprécié que le sélectionneur Kwesi Appiah évoque publiquement la possibilité de lui retirer le brassard de capitaine pour le confier à André Ayew.

«Après avoir consulté ma famille et mon team… si la décision du sélectionneur est de confier le capitanat pendant le tournoi à un autre joueur alors que j’ai été retenu, je désire me retirer. (…) Je désire aussi me retirer de l’équipe nationale définitivement», indique un communiqué publié par le Ghanéen sur Twitter. «Je ne me souviens pas d’une époque où les capitaines faisaient partie de l’équipe lors d’un tournoi et devaient céder leur brassard de capitaine à d’autres.»

Meilleur buteur africain de l’histoire en Coupe du monde

Une fin en eau de boudin pour celui qui est à la fois le meilleur buteur des Black Stars (51 buts) et le joueur le plus capé de leur histoire (106 sélections). Surtout, Gyan peut se targuer d’être tout simplement le meilleur buteur africain de l’histoire en phase finale de Coupe du monde avec 6 réalisations (une en 2006, trois en 2010, deux en 2014).

L’ancien Rennais faisait aussi partie de la glorieuse équipe qui a échoué aux portes des demi-finales de la Coupe du monde 2010 face à l’Uruguay (1-1, 2-4 tab). C’est d’ailleurs lui qui avait expédié sur la barre le fameux penalty consécutif à la main de Luis Suarez à la 120e minute. Un raté qui lui avait valu des menaces de mort… Finaliste des CAN 2010 et 2015, il aura par ailleurs échoué à remporter le sacre continental.

Entre blessures et méforme en club, le natif d’Accra avait perdu énormément d’importance en sélection depuis la fin de la CAN 2017 et il n’avait pris part qu’à un match des éliminatoires de l’édition 2019 en marquant contre l’Ethiopie (5-0). Son expérience aurait tout de même pu s’avérer précieuse pour la bande à Kwesi Appiah lors de son périple égyptien.