La déroute du Ghana au Mondial 2014 commence à faire ses première victimes. Alors que le président de la république en personne, John Mahama, a demandé l’ouverture d’une enquête afin de déterminer les causes des mauvais résultats de l’équipe au Brésil et les responsabilités de chacun au sujet de l’affaire des primes, le chef de l’Etat a débarqué le ministre des Sports pour nommer Mahama Ayariga. Il arrive en remplacement de Mr Elvis Afriyie-Ankrah, qui est le premier a payer les pots casser du comportement des Black Stars.