Triste destin que celui d’Holali Ativor. Hermaphrodite (possédant à la fois un sexe masculin et un sexe féminin), cette footballeuse a été exclue du stage de la sélection féminine du Ghana auquel elle participait après que les dirigeants aient découvert sa particularité. C’est du moins ce que dénonce la mère de la joueuse.

«Oui, c’est vrai, ils ont renvoyé ma fille à la maison parce qu’elle a deux organes. Quand je lui ai donné naissance, elle avait le vagin. Mais avec le temps, le pénis a commencé à grossir», a expliqué la mère, citée par la presse locale. «Elle a 20 ans, et durant toute sa vie, elle s’est vue comme une femme. Je l’ai emmenée dans de nombreux endroits pour obtenir de l’aide, en vain. Elle insiste sur le fait qu’elle est une femme et veut que le pénis soit enlevé. J’implore les Ghanéens à m’aider, pour qu’elle puisse être opérée.»

En attendant une aide éventuelle, la carrière en club d’Holali Ativor qui évolue à la Kumasi Academy, semble également compromise suite à l’éclatement de cette affaire…