Foot2Rue : la liste des joueurs de l’équipe de France pour la Kings World Cup 2024

La Kings World Cup, organisée par l'ex-footballeur Gérard Piqué, démarre ce dimanche 26 mai au Mexique. L'Equipe de France, nommé “Foot2Rue”, sera notamment représentée par les vieilles gloires et ex-internationaux français Samir Nasri, Jérémy Ménez et Adil Rami. Mais pas seulement… Prenons le temps dans cet article de nous attarder sur chaque joueur présent dans les rangs de la France pour ce tournoi qui s'annonce ô combien passionnant. 

L'équipe de France “Foot 2 Rue” commencera sa participation à la Kings World Cup 2024 le lundi 27 mai à 22h, heure française. Leur premier match les opposera aux Espagnols du PIO FC. Le tournoi sera diffusé en direct sur Twitch et M6 +, la plateforme de streaming de M6. C'est le streamer Amine, sélectionneur de l'équipe de France, qui a choisi les hommes qui s'envoleront au Mexique pour disputer cette sorte de Coupe du monde du foot à 7. L'influenceur avait la possibilité de choisir 3 joueurs de son choix en plus des 10 parmi ses abonnés, qui ont réussi une détection pour avoir l'honneur de participer à cette compétition.

Le sélectionneur : AmineMaTue

Amine, plus connu sous le nom AmineMaTrue, est un streamer français d'origine algérienne suivi par plus de 2,5 millions de personnes sur la plateforme Twitch. Il est aussi très connu sur YouTube, où il publie des vidéos variées allant des jeux vidéo aux événements communautaires. Le jeune homme de 29 ans a donc été choisi par Gerard Piqué pour mener l’équipe de France à la Kings World Cup.

Amoureux du ballon rond et fan du Paris-Saint-Germain, il avait organisé en 2022 le Eleven All Stars Game, un match de football entre des streamers français et espagnols qui s'était tenu devant 20 000 spectateurs au stade Jean-Bouin à Paris et qui a été suivi par plus d'un million de personnes devant les écrans à distance. Un an plus tôt, il lançait le Five Club, un tournoi de foot à 5 entre streamers qui réunit 100 000 internautes en moyenne chaque année sur Twitch. Etre sélectionneur de l'équipe de France lors de cette KingsWorldCup est un accomplissement de plus pour ce natif de Louviers dans l'Eure, qui était devenu célèbre en 2020 grâce à une série de tweets sur le rap et la politique notamment.

L'entraîneur : Saïd Dorbani

Saïd Dorbani, créateur de la chaîne YouTube “Pieds Carrés” (745 000 abonnés), a donc été choisi par AmineMaTrue pour être l'entraîneur de cette équipe de France. A la tête des U17 de Sainte-Foy-lès-Lyon (niveau régional) dont il raconte justement le parcours sur le média social, le jeune homme de 30 ans vient d'achever sa troisième saison avec le club lyonnais, après avoir débuté son parcours de coach à Francheville. Habitué à diriger des équipes jeunes, il aura fort à faire pour manager d'anciens professionnels dont certains ont même joué au plus haut niveau international.

Les gardiens de but

Allan Rakotovazaha (Red Star FC B)

Agé de 24 ans et originaire de Madagascar, Allan Rakotovazaha officie dans les cages de l'équipe réserve du Red Star (Régional 1, soit le 6e niveau), après avoir été pensionnaire de la B de Créteil Lusitanos. Le Malgache a réussi à se démarquer durant les séances de détection, recevant des compliments de la part du sélectionneur et streamer AmineMaTue ainsi que de Samir Nasri. On lui souhaite de s'éclater au Mexique ! Et pourquoi pas venir toquer à la porte du groupe professionnel de l'équipe première du Red Star en cas de performances XXL. Pour rappel, l'équipe francilienne a remporté le championnat de France de National (3e niveau) avec l'ex-Marseillais Habib Beye en tant qu'entraîneur, et officiera la saison prochaine en Ligue 2.

Christian Nsapu (US Chantilly, ex-FC Nantes)

Pensionnaire de National 3 (le 5e niveau) avec l'US Chantilly, Christian Nsapu a disputé 8 rencontres de championnat cette saison. Le gardien de but natif de la RD Congo possède un gabarit impressionnant (1 mètre 96) et tentera d'apporter son expérience du monde semi-pro. A noter qu'il est passé par les U19 du FC Nantes et du Paris FC, avant de bourlinguer un peu partout (Saint-Privé, Limoges, US Lusitanos, Oberkorn au Luxembourg et Trélissac).

Les défenseurs

Adil Rami (ex-joueur de Séville et du Milan AC)

Champion du monde 2018 sans avoir disputé un seul match, Adil Rami (36 capes, 1 but) évoluait encore à Troyes en Ligue 1 lors du dernier exercice. Dans cette saison difficile qui avait vu l'ESTAC descendre à l'étage inférieur, celui qui s'est ensuite reconverti consultant avait tout de même disputé 20 rencontres. A 38 ans, l'ancien défenseur va apporter sur le plan sportif mais pas que : l'ex-joueur du LOSC est connu pour sa bonne humeur et pour aimer chambrer.

Abdeljalil Medioub (USM Khenchela, ex-Bordeaux)

Pensionnaire de l'USM Khenchela en première division algérienne, Abdeljalil Medioub va donc représenter la France. Ce défenseur central au gabarit impressionnant (1 mètre 97), mono-international algérien en 2020 et ex-pensionnaire des Girondins de Bordeaux avec qui il a disputé 10 rencontres en Ligue 1, aura sans doute à coeur de profiter de la visibilité offerte lors de cette compétition pour donner un coup de boost à sa carrière. Cette saison, le joueur de 26 ans formé dans les rangs de l'Olympique de Marseille n'a en effet disputé que deux petites rencontres de D1 algérienne.

Melvin Bachelet (AF Virois, ex-Le Havre)

Joueur de Viré en National 2 (le 5e échelon français), Melvin Bachelet, défenseur né au Havre il y a 21 ans et passé par la réserve du HAC en N2, n'a pas franchi le cap pour devenir pro. Le latéral gauche s'émerveille de vivre cette expérience, comme il l'a confié à Actu.fr. “C’est vraiment un rêve oui, je vais rencontrer les plus grandes légendes que je regardais il y a encore quelques mois ou quelques années à la télévision. J’espère partager des moments avec eux, pouvoir discuter avec eux… Je vais aussi pouvoir jouer avec Samir Nasri et Jérémy Ménez, que je suivais lorsqu’ils étaient en équipe de France, c’est magnifique, j’ai vraiment de la chance de pouvoir les côtoyer pendant deux semaines.

Salah Bouazza (CS Brétigny)

Pensionnaire de National 3 (le 5e échelon français) dans les rangs de Brétigny, Salah Bouazza, jeune défenseur de 24 ans, se réjouit de participer à cette compétition. « Ça va être une expérience incroyable. Mais on veut surtout ramener la Coupe à la maison » a-t-il confié dans des propos rapportés par Le Républicain. Passé notamment par les équipes de Furiani en Corse et de Fleury en région parisienne, Salah s'apprête à vivre une expérience hors-du-commun pour un joueur semi-pro. Et il ne s'en cache pas. « C’est dingue ! Même si je suis un fan du PSG, plus jeune, j’adorais Samir Nasri. C’est incroyable de pouvoir partager une compétition avec lui. Ça va être une belle aventure » a-t-il confié.

Les milieux de terrain

Lucas Valeri (Paris 13 Atletico)

Milieu de terrain de 22 ans, Lucas Valeri a joué cette saison 21 rencontres de championnat avec le Paris 13 Atlético, club évoluant au 4e échelon national (National 2). Joueur doté d'un gabarit modeste (1 mètre 74), Lucas Valeri, qui possède des origines italiennes, avait auparavant porté les couleurs de Chambly, également en National 2. Un solide joueur au niveau semi-pro français qui aspire certainement à aller encore plus haut étant donné qu'il est encore jeune. La visibilité dont va disposer la Kings World Cup pourrait potentiellement l'aider à y parvenir.

Théo Chendri (US Colomiers, ex-Barça)

Seul joueur français formé au sein de la Masia barçelonnaise, Théo Chendri était promis à une belle carrière mais tout ne s'est pas déroulé comme prévu. Pas passé pro au Barça où il côtoiera tout de même les stars à l'entraînement, Théo avait ensuite mis le cap sur le FC Nantes. Mais l'aventure sur les bords de l'Erdre ne s'est, là non plus, pas déroulée comme prévue pour le milieu de terrain natif de Toulouse, qui garde un goût amer de son expérience sous le maillot Jaune et Vert. Hormis une rencontre amicale disputée avec les pros, l'ancienne pépite dans les catégories jeunes du Barça n'évoluera qu'avec la réserve en National 2 (le 4e niveau).

La suite ne sera qu'une lente dégringolade : Fremad Amager en D2 danoise, Formentera, Badajoz et Zamora en 3e division espagnole. A 26 ans aujourd'hui, le voilà dans les rangs de l'US Colomiers en National 3. Loin, bien loin de ce à quoi il pouvait prétendre lors de ses jeunes années avec les Blaugranas, mais cette compétition au Mexique – où il va d'ailleurs recroiser Piqué – est pour lui l'occasion de retrouver en quelque sorte le feu des projecteurs.

Clément Goguey (Gosselies, ex-OM)

Formé à l'Olympique de Marseille et passé ensuite par le championnat National (D3 France) dans les rangs de l'Athlético Marseille et du Gazélec Ajaccio, Clément Goguey évolue aujourd'hui en Belgique, à Gosselies, modeste club amateur belge. A 26 ans, ce Marseillais de naissance évoluant au poste de milieu de terrain a connu un niveau respectable en France et devrait clairement apporter un plus au sein de cette équipe de France.

Les attaquants

Samir Nasri (ex-joueur de l'OM et Manchester City)

L'ancien Olympien, qu'on ne présente plus, fait en quelque sorte figure de tête de gondole pour cette Coupe du monde de football à 7. Agé de 36 ans, l'ex-petit prince du Vélodrome a été international à 41 reprises (5 buts) avec les Bleus et double vainqueur de la Premier League (2012 et 2014) avec Manchester City. Sous le soleil mexicain, il aura à coeur de prouver qu'il en a encore sous la semelle bien qu'il ait arrêté sa carrière il y a quatre ans déjà (en 2020) après une dernière expérience ratée à Anderlecht. Régale-nous, Samir !

Adil RAMI, Samir NASRI, équipe de France
© Iconsport

Jérémy Ménez (ex-joueur du PSG et du Milan AC)

Ancien international français (24 capes, 2 buts), Jérémy Ménez a réalisé une belle carrière (AS Monaco, Paris-Saint-Germain, Milan AC…) même si à l'instar de Samir Nasri, beaucoup en attendaient plus et son comportement lui a souvent été reproché. Agé de 37 ans, le natif de Longjumeau n'a raccroché les crampons que l'été dernier, alors qu'il sortait d'une saison pleine à Bari en Serie B (31 matchs, 5 buts). Assurément un atout pour l'Equipe de France.

Yanis Barka (AS Beauvais, ex-Nancy)

Yanis Barka (26 ans) affole les compteur au niveau semi-professionnel français. Avec Beauvais, pensionnaire de National 2 (le 4e échelon), le natif de Saint-Quentin a fait parler la poudre à 11 reprises en 26 rencontres. Mais est-ce vraiment étonnant ? Non, lorsqu'on sait qu'il a joué trois ans en professionnel avec l'AS-Nancy Lorraine, même si son ratio, insuffisant pour un avant-centre, ne lui a pas permis de rester à ce niveau (2 buts en 36 apparitions en Ligue 2). Il avait aussi évolué une demi-saison au Paris 13 Atlético en National (9 matchs, 1 but) avant d'aller s'épanouir à Beauvais.

Amara Fofana (Mézières)

Agé de 25 ans, Amara Fofana sort d'une saison pleine avec Prix-lès Mézières, club où évolue d'ailleurs aujourd'hui Santy Ngom, l'ancien international sénégalais (3 capes) passé par le FC Nantes. Dans le championnat de France de National 3 (le 5e niveau), l'attaquant d'1 mètre 80 a inscrit 12 buts en 23 rencontres. En 2020, il avait notamment tenté sa chance au niveau pro en Lituanie (FK Utenis Utena), avant de mettre le cap sur l'Espagne (UCAM Murcia) la saison suivante. L'aventure mexicaine sera une expérience de plus à son riche parcours, et « une opportunité de fou » comme il l'a confié au journal l'Ardennais.

Foot2Rue : la liste des joueurs de l’équipe de France pour la Kings World Cup 2024
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.