Ce mardi (21h), Manchester City, vainqueur 2-0 à l’aller, reçoit le Borussia Mönchengladbach en 8es de finale retour de la Ligue des champions. La manche aller avait été marquée par une scène insolite : à l’occasion d’une remise en touche, l’entraîneur des Skyblues, Pep Guardiola, avait mis ses mains sur les épaules du latéral gauche de M’Gladbach, Ramy Bensebaini, semblant lui chuchoter quelques mots. Alors que cet échange avait suscité de nombreuses spéculations sur les réseaux sociaux, certains rêvant même déjà d’un transfert de l’international algérien chez les Citizens, le principal intéressé a calmé le jeu.

«Je ne sais pas ce qu’il s’est passé», a tempéré l’ancien Rennais au micro de RMC Sport. «Tout le monde m’a parlé de ça, mais j’étais tellement concentré sur le match que je n’ai même pas fait attention qu’il était derrière moi. Je ne sais même pas ce qu’il m’a dit, je ne l’entendais pas. J’ai retourné la tête, j’ai vu que c’était lui, mais j’étais trop sur le match !»

Les deux hommes auront l’occasion de se recroiser dans quelques heures…