Opposés ce vendredi à Rabat, le Wydad Casablanca et l’Espérance Tunis se sont neutralisés (1-1) en finale aller de la Ligue des champions africaine. Ce résultat permet aux Marocains, longtemps menés au score et réduits à dix, de limiter la casse mais il place l’EST en position de force avant le retour dans une semaine à Radès.

A l’issue d’une première période tendue et accrochée dans une ambiance de folie en tribunes, la différence s’est faite avant la mi-temps lorsque l’Ivoirien Fousseny Coulibaly s’y est pris à deux fois pour pousser un coup franc de Chammam au fond des filets et ouvrir le score en faveur des visiteurs (0-1, 44e).

La VAR défavorable au WAC à deux reprises

Dans la foulée, premier tournant du match avec Amloud qui pensait bien égaliser pour le WAC à l’issue d’un beau mouvement collectif. Sauf que l’arbitre égyptien, Ghead Zaglol Grisha, recourait à la VAR et, après avoir fait signe que le but était validé, il sifflait finalement un dégagement en faveur de Ben Cherifia pour une main litigieuse d’El Haddad. Plus que la décision, qui semblait toutefois sévère, c’est surtout l’attitude déroutante de l’officiel qui provoquait la colère des joueurs et du public marocain.

Au retour des vestiaires, les hommes de Faouzi Benzarti voyaient à nouveau la VAR tourner en leur défaveur lorsque l’arbitre décidait de ne pas sanctionner une main de Chammam, très difficile à juger, dans la surface. Réduit à dix depuis l’expulsion de son capitaine Nakkach à la 50e minute pour un pied haut, on voyait assez mal comment le WAC pouvait revenir dans le match.

Comara répond à Coulibaly

Mais finalement, un coup franc d’El Haddad remisé par Saidi permettait à Cheick Ibrahim Comara d’égaliser de la tête (1-1, 79e) pour le deuxième but ivoirien de ce match ! Réveillés par ce but, les Marocains disposaient de deux belles occasions mais Ounajem échouait à deux reprises dans la surface. L’EST aussi avait quelques opportunités mais sans plus de succès. Pas de quoi contrarier le tenant du titre qui repart avec un bon résultat. Attention tout de même car les nombreux suspendus de chaque côté (Ben Cherifia, Dhaouadi et Chaalali côté EST ; Dari et Nakkach côté WAC) pourraient peser dans la balance au retour.

Le résumé vidéo

Les compos

Les stats