Le 11 Afrik du week-end (J14)

Comme chaque lundi, la rédaction d’Afrik-Foot a concocté son onze idéal, avec son équipe-type relatant les meilleures performances des joueurs africains évoluant dans les championnats hors du continent au cours du week-end écoulé. Découvrez la sélection de la semaine.


Jules Goda (Gazélec Ajaccio) : Pour sa deuxième apparition de la saison, le Camerounais a réalisé un match solide dans les buts du promu corse contre Lorient (1-1). S’il n’a rien pu sur le penalty inscrit par son compatriote Benjamin Moukandjo, il a ensuite sauvé les siens en s’arrachant pour détourner une frappe de Didier Ibrahim Ndong. De quoi gagner ses galons de titulaire ?

Almamy Touré (Monaco) : A 19 ans, le Franco-malien est en train de crever l'écran. Auteur de prestations remarquées la saison dernière en Ligue des champions, le jeune latéral droit enchaîne les titularisations cette saison et a été l'un des grands artisans du match riche en buts face à Marseille (3-3). A son aise dans son couloir, il a terminé la soirée en étant crédité d'un doublé, dont une seconde réalisation qui a fait le buzz sur la toile.

Syam Ben Youssef (Caen) : En l’absence de son compatriote Alaeddine Yahia, le Tunisien continue de briller. A l’affût d’un second ballon, il a ouvert le score tel un renard des surfaces dimanche contre Bordeaux (4-1). Déjà son deuxième but en Ligue 1 cette saison ! Solide dans les duels malgré un choc qui l’a obligé à jouer le crâne bandé l’essentiel du match, le natif de Marseille a rendu une copie très solide.

Ismaël Traoré (Angers) : L'embellie se poursuit toujours du côté du SCO d'Angers, équipe surprise cette saison en Ligue 1. Le promu s'est cette fois payé le scalp de Lille (2-0) avec à la clé un nouveau match plein de son défenseur central. Buteur dès la 25e sur un service de Cheikh Ndoye, l'Ivoirien s'est par la suite montré intraitable dans les duels pour écœurer les attaquants lillois et placer la formation angevine sur la 3e marche du podium derrière le PSG et Caen.


Le onze Afrik du week-end | #J14 par afrikfoot

Benoît Assou-Ekotto (Saint-Etienne) : Capable du pire comme du meilleur et souvent sujet à des sauts de concentration, le Camerounais a fait dans la sobriété contre Guingamp (2-0). Avant tout occupé à fermer son couloir gauche, il a stoppé de nombreuses tentatives adverses tout en proposant des solutions à ses coéquipiers.

Pape Alioune Ndiaye (Osmanlispor) : Loin d'être le joueur le plus médiatisé en Turquie, le Sénégalais enchaîne les prestations remarquées. Dans une rencontre qui aura mis du temps à se décanter, le milieu de terrain très actif a un temps pensé pouvoir offrir la victoire aux siens devant Antalyaspor avec son 6e but de la saison. Mais c'était sans compter sur une égalisation tardive de l'infatigable Samuel Eto'o, à cinq minutes du terme (1-1), qui laisse Osmanlispor à la 11e place au classement.

Mohamed Larbi (Gazélec Ajaccio) : Son rôle de meneur de jeu dans le 4-4-2 du GFC Ajaccio lui va à merveille. En pleine confiance à l’image de son club, le Tunisien a profité d’une remise sur corner pour égaliser d’un bel enchaînement contrôle-frappe du gauche qui est allé se loger dans la lucarne opposée. Non content d’avoir inscrit son 4e but de la saison, il s’est également distingué par une grande activité.

Yacine Brahimi (Porto) : En dedans ces dernières semaines et hué par une partie du public lors de son remplacement contre le Dynamo Kiev en Ligue des champions, l’Algérien s’est relevé samedi. D’une magnifique frappe enroulée à l’entrée de la surface, il a lobé le gardien adverse et offert le succès au FC Porto contre Tondela (1-0). Tout ça du gauche, son “mauvais” pied.

Yannick Bolasie (Crystal Palace) : L'international congolais monte en puissance au fil des journées. Peu en vue en début de saison en raison d'un deuil familial, le vif ailier de Palace retrouve ses sensations depuis trois journées. La dernière victime à en faire les frais a été Newcastle, balayé par les Eagles (5-1), avec à la clé un doublé pour le natif de Lyon, qui a été un poison pour les latéraux des Magpies et son pauvre compatriote Chancel Mbemba, qui a connu un nouveau calvaire au sein de la défense.

Casimir Ninga (Montpellier) : Arrivé sur la pointe des pieds lors du mercato estival, l'international tchadien a crevé l'écran durant le mois de novembre. Tout sauf un hasard si cette période coïncide avec la bonne série que connaît le MHSC. Tranchant dans ses appels, l'attaquant de 22 ans a martyrisé la défense de Lyon, vendredi en ouverture de la 15e journée de Ligue 1, étant récompensé par un doublé (victoire 2-4). Dévoreur d'espaces, l'ancien de Mangasport aurait même pu inscrire deux réalisations de plus, mais n'a pas su exploiter les services d'un Ryad Boudebouz lui aussi retrouvé.

Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund) : Face à Stuttgart (4-1), le Gabonais a encore porté sa formation, s’offrant un doublé plein de sang froid avec un lob et une frappe croisée. Inarêttable, la Panthère trône en tête du classement des buteurs en Bundesliga comme en Europe. Désormais aussi adroit à la finition que tranchant dans ses courses, “PEA” ne cesse de repousser ses limites.

Avatar photo
Malick Bamba