Comme chaque lundi, la rédaction d’Afrik-Foot a concocté son onze idéal, avec son équipe-type relatant les meilleures performances des joueurs africains évoluant dans les championnats hors du continent au cours du week-end écoulé. Découvrez la sélection de la semaine.


Charles Itandje (Rizespor) : Kasimpasa a fini par chuter chez Rizespor (2-0) et regrettera longtemps d’être tombé sur le portier camerounais. En état de grâce, l’ancien Lensois a tout repoussé, se montrant intraitable devant les attaquants adverses, écœurés tour à tour, et contraints de s’avouer vaincu par le Lion Indomptable.

Eric Bailly (Villarreal) : Pour son 2e match depuis son retour de blessure, l’Ivoirien a tenu son rang contre Levante. Aligné couloir droit, il a su muselé ses adversaires directs et sauvés quelques ballons chauds, laissant ses attaquants se charger de faire trembler les filets pour un nouveau succès des siens (3-0).

Aissa Mandi (Reims) : Plus que jamais concerné par la lutte pour maintien, Reims s’est donné de l’air avec un probant succès devant Bordeaux, le tout avec le manière (4-1) et une prestation de choix pour l’international algérien, rarement pris à défaut et surtout inspiré dans le camp adverse avec une réalisation et une passe décisive à son actif.


Le onze Afrik du week-end | #J25 par afrikfoot

Syam Ben Youssef (Caen) : A nouveau titularisé, le Tunisien n’a pas manqué l’occasion de marquer des points auprès de son entraîneur lors du succès à Saint-Etienne (1-2). Les Normands ont une fois de plus été convaincants et le défenseur n’a pas été en reste, muselant les attaquants stéphanois.

Henri Bedimo (Lyon) : De retour dans le onze lyonnais, l’international camerounais a livré un grand match comme toute son équipe face au PSG. Imprenable dans son couloir gauche, il a mis au supplice la défense parisienne par ses montées tranchantes et contribué à faire chuter le club francilien pour la première fois de la saison en Ligue 1.

Emmanuel Badu (Udinese) : Le club d’Udine n’a pas eu à forcer pour venir à bout de la lanterne rouge de Serie A, le Hellas Verone, mais a livré un match sérieux à l’image de son milieu de terrain ghanéen, au four et au moulin pour son équipe. Précieux à la récupération, le Black Star s’est également montré décisif dans la surface adverse avec l’ouverture du score qui a placé les siens sur la voie du succès.

Yaya Touré (Manchester City) : Auteur de prestation en demi-teinte depuis quelques semaines, l’Ivoirien avait déjà montré son retour en grâce en Ligue des champions contre Kiev. Il a une fois de plus tenu son rang en finale de la Cup dimanche contre Liverpool, finissant par offrir aux Citizens avec le tir au but victorieux.

Ryad Boudebouz (Montpellier) : Dans la continuité de ses dernières sorties, le maître à jouer du MHSC a de nouveau une copie plus que satisfaisante contre Lille. Les Héraultais n’ont fait qu’une bouchée de Dogues peu inspirés (3-0), le tout grâce à leur milieu de terrain algérien, à la baguette pour mener le jeu des siens et délivrer une nouvelle passe décisive.

Yacime Brahimi (Porto) : De retour à un meilleur niveau après un passage à vide, l’international algérien a confirmé sa forme du moment à Belenenes (1-2). Auteur de l’ouverture du score très tôt pour les Dragons, le milieu de terrain a tenu son rang dans une partie remportée par les siens, qui remontent à la 3e place au classement et entretiennent leurs espoirs de titre.

Thievy Bifouma (Reims) : Si Mandi s’est illustré face à Bordeaux, le Congolais a lui aussi mis au supplice la défense girondine qui n’a jamais su trouver la solution face à ses accélérations et ses appels tranchants. De quoi lui permettre de terminer la partie avec une réalisation et une passe décisive à son actif.

Manucho (Rayo Vallecano) : Simple remplaçant au coup d’envoi de la rencontre face au Betis Séville, l’attaquant angolais n’a pas manqué l’occasion de faire basculer le match dès son entrée en jeu au début du second acte alors que son équipe était menée de deux buts. Très inspirés et surtout réaliste devant le but, il y est allé de son doublé express en 3 minutes pour permettre à son club de décrocher un précieux point dans sa lutte pour le maintien en Liga.