L’entraîneur Yeo Martial affiche une ambition claire : gagner le plus prestigieux trophée du continent.


L’Africa-Sports National, club ivoirien qualifié pour la phase finale de la Ligue des champions africains croit en ses chances, même s’il fait figure d’outsider à côté du tenant du titre, l’Espérance de Tunis.

Dans une interview accordée au quotidien  » Ivoir’soir « , Yeo Martial, le technicien du club, a affiché une superbe confiance.  » Nous avons des éléments qui aujourd’hui pourraient faire les beaux jours de n’importe quel club de D1 en Europe « , s’est il réjoui. Précisant :  » Je pense que nous avons de grandes chances « .

L’Africa-Sports qui s’est qualifié en éliminant en 8ème de finale, les Mozambicains de Ferroviario, sur un score de 2 à 1, connaît ses prochains adversaires. Le coach a eu tout loisir d’observer l’Espérance lorsque celle-ci s’est déplacée à Abidjan.

L’autre grand rival, le Sundowns d’Afrique du sud, a été également passé au crible lors du match qui l’opposait aux Zambiens de N’Kana Red Devils.

Réussir le pari

En outre les Ivoiriens ouvriront les hostilités en Terre sud-africaine. Ce qui pour Yeo Martial constitue  » un avantage  » :  » Débuter la compétition chez l’adversaire est à tout point de vue assez bon pour nous « , puisqu’il  » y aura une manche retour « .

Seule inconnue : les étonnants Camerounais de Sable de Batié, véritables miraculés. Ils ont crée la surprise en se débarrassant des highlanders du Zimbabwe aux penalties, après avoir été sévèrement corrigés 3-0 à l’aller.

Mais là encore, confiance :  » Nous connaissons grosso modo le football camerounais (…) Nous aurons beaucoup d’éléments (…) à partir des cassettes » a estimé le coach de l’Africa-Sports, pour qui la Champions League constitue le challenge de sa carrière :  » C’est la première fois qu’un entraîneur ivoirien emmène une équipe ivoirienne en Ligue des Champions. Il me faut donc réussir le pari « , a-t-il déclaré.

Car c’est là un atout non négligeable de l’Africa-Sports : un entraîneur ultra motivé.