Mercredi, la Confédération africaine de football (CAF) a acté le retour de la CAN en janvier-février, du moins pour l’édition 2021. Et comme il fallait s’y attendre, cette décision risque d’être très mal accueillie par les clubs européens, qui vont à nouveau devoir se passer de leurs internationaux africains en pleine saison. Entraîneur de Sadio Mané, Mohamed Salah et Naby Keita à Liverpool*, Jürgen Klopp a été le premier à réagir à cette décision ce vendredi. Et forcément, l’Allemand ne voit pas ce revirement d’un bon oeil, lui qui devra se passer de deux cadres et d’un élément de rotation important dans un an à la même époque pour cause de CAN.

En conférence de presse, le technicien n’a pas hésité à parler de «catastrophe». Très clairement, Klopp a expliqué que ce retour en arrière pourrait compromettre l’achat de joueurs africains par les Reds à l’avenir. «Si nous devons faire un choix pour faire venir un joueur, c’est une décision (celle de la CAF) importante», a prévenu le vainqueur de la dernière Ligue des champions. «Vous savez que pendant quatre semaines, vous ne les avez pas. En tant que club, vous devez y réfléchir. Ça n’aide pas les joueurs africains.»

Une mise en garde bienveillante mais qui en dit long sur ce qui attend à nouveau les joueurs africains…

*Joel Matip est en retrait de la sélection camerounaise depuis plusieurs années.