C’est désormais officiel ! A l’issue d’une réunion organisée ce mercredi à Yaoundé, la Confédération africaine de football (CAF) et la Fédération camerounaise (Fecafoot) ont annoncé que les deux parties sont tombées d’accord et que le pays de Samuel Eto’o organisera la CAN 2021 du 9 janvier au 6 février 2021. Comme pressenti, après avoir innové en programmant la CAN 2019 en juin-juillet, la CAF a donc entériné ce «retour en arrière» pour la prochaine édition.

Officiellement, ce changement de dates a été demandé par le Cameroun en raison des conditions météorologiques sur place, peu propices à la pratique du football en juin-juillet. «Sur toute l’étendue du territoire, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, (…) la période de juin à septembre – je parle sous le contrôle du directeur de la météorologie (…) – correspond à la grande saison des pluies. À Douala, par exemple, durant cette période, il pleut quotidiennement», a soutenu le ministre des Sports camerounais, Narcisse Mouelle Kombi.

Une défaite pour l’Afrique ?

Officieusement, et même si le Cameroun tente de la dédouaner en assurant se trouver à l’origine de ce changement de dates, la CAF n’avait pas trop le choix : suite à la réforme opérée par la FIFA, la Coupe du monde des clubs version new-look se tiendra pour la première fois en juin-juillet 2021. Or, ce tournoi concernera un certain nombre de stars africaines et il était donc inconcevable que les deux compétitions se déroulent au même moment… Beaucoup voient donc dans cette décision un retour en arrière et une défaite face aux intérêts européens.

Ce choix va en tout cas obliger le Cameroun, pas en avance dans les travaux, à ne pas ralentir la cadence, mais le président de la CAF, Ahmad, s’est montré rassurant à ce sujet en affichant son «optimisme» ce mercredi. Autre impact prévisible : le report de la 1ère journée des éliminatoires du Mondial 2022, initialement prévue en mars prochain, et son remplacement par la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2021.

Reste une question : l’édition 2021 représentera-t-elle une simple exception ou le début d’une reprogrammation durable en janvier-février ? Pour en avoir le cœur net, il faudra patienter jusqu’aux éditions suivantes qui auront lieu en 2023 en Côte d’Ivoire et en 2025 en Guinée…

Le communiqué de la CAF 

«La Commission d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations Total Cameroun 2021 s’est réunie ce jour ,mercredi 15 janvier 2020, à l’Hôtel Hilton de Yaoundé. A l’ordre du jour de cette rencontre : l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021 (…) Le principal point à l’ordre du jour, était le réexamen de la période de la compétition à la demande de la partie Camerounaise. En effet ,face aux conditions climatiques défavorables pendant la période initialement fixée, le Cocan en a souhaité le réexamen. Après avoir entendu les différents arguments exprimés, notamment ceux des responsables de la météorologie du Cameroun, et des représentants d’entraîneurs et joueurs, la Commission d’organisation de la CAN qui a reçu mandat du Comité exécutif de la CAF pour décider, a accédé favorablement à cette demande. Un rapport circonstancié sera présenté aux membres du Comité Exécutif à la prochaine séance prévue le 6 Février 2020. En conséquence, pour l’édition 2021 la Coupe d’Afrique des Nations Total se déroulera au Cameroun, du 9 janvier au 6 Février 2021. En étroite collaboration avec le Cocan, la CAF mettra en place un Comité de suivi afin de mener à bien les préparatifs de cette importante compétition.»