En octobre dernier, Jérémy Morel (35 ans) surprenait son monde en annonçant sa volonté de défendre les couleurs de Madagascar, le pays de ses ancêtres. 8 mois plus tard, le défenseur central de Lyon s’apprête à disputer le premier match de CAN de sa carrière samedi contre la Guinée. L’occasion pour l’ancien joueur de l’OM de revenir sur le long cheminement qui l’a conduit jusqu’en Egypte, pays-hôte de la compétition.

«Mon lien avec Madagascar ? Mon papa qui est né à Diego-Suarez, dans le nord du pays. Avant d’être appelé en sélection, j’ai eu l’occasion de m’y rendre quatre ou cinq fois», a d’abord raconté le Gone, en fin de contrat avec l’OL, ce vendredi auprès de l’AFP avant d’expliquer comment il a contacté le sélectionneur Nicolas Dupuis. «Dans un premier temps, c’est moi qui ai vu sur un site internet que la sélection était qualifiée pour la CAN. J’y connaissais des joueurs, dont Thomas Fontaine qui a le même profil que moi, avec des origines réunionnaise, française et malgache. Je l’ai appelé pour savoir pourquoi il était en sélection. Il m’a expliqué comment cela se passait et un de mes cousins qui vit sur l’île, à Tamatave (Toamasina), a fait le lien par la suite.»

« J’ai trouvé ce que je suis parti chercher »

Morel l’avoue, il n’avait pas forcément un énorme intérêt pour le foot africain avant cette décision. «Ce que je connaissais du football africain ? Pas grand-chose, si ce n’est ce que j’ai pu suivre à la TV. Il y a des matchs avec beaucoup d’engagement sur des terrains pas forcément faciles. Cela fait partie des petites choses que l’on ne connaît pas en Europe et pour lesquelles il faut s’adapter», a souligné le natif de Lorient, pour l’instant comblé par son choix.

«J’y allais aussi pour une aventure humaine et j’ai trouvé ce que je suis parti chercher. Le décalage est réel mais je savais à quoi m’attendre. Si je peux apporter quelque chose, je le ferais avec plaisir», a conclu Morel en promettant qu’il fera tout pour sortir sa sélection d’un groupe comprenant la Guinée, le Nigeria et le Burundi (les 4 meilleurs 3es des 6 groupes sont également qualifiés) et la conduire en 8es de finale.