Mais qui es-tu Hamdi Harbaoui ?

Meilleur buteur africain d'Europe, Hamdi Harbaoui est relativement méconnu du grand public. À 29 ans, il boucle pourtant l'une de ses saisons les plus abouties. Présentation.


Certes, Yaya Touré fait une saison exceptionnelle avec Manchester City. Mais le milieu de terrain ivoirien n'est pourtant pas le meilleur buteur africain en Europe. Ce titre honorifique revient à Hamdi Harbaoui, l'attaquant tunisien du KSC Lokeren (1ère Division Belge), qui devance donc des pointures comme Didier Drogba, Samuel Eto'o ou Pierre-Emerick Aubameyang.

Un exil belge précoce

Formé au début des années 2000 dans le prestigieux club de l'Espérance Sportive de Tunis, il y marque une quarantaine de buts en un plus de 100 matchs. Auréolé de trois titres de champions, (2003, 2004 et 2006) il tente ensuite sa chance, en prêt, à l'Excelsior Mouscron lors de la deuxième partie de saison 2007-2008 (6 petits matchs seulement). À l'issue du championnat, il signe à Visé, en troisième division. Là, il commence à exploser, marquant 35 buts en 50 matchs en deux saisons.

Des performances qui attirent l'attention du OH Leuve, où il confirme très rapidement tout son potentiel. Il finit l'exercice 2010-2011 avec le titre de meilleur buteur de deuxième division (25 buts), tout en jouant un rôle clé dans la montée de son équipe. Il en profite pour signer dans la foulée à Lokeren, club de la première moitié de tableau de Jupiler Pro League, la première division belge. En parallèle, il réalise ses débuts avec les Aigles de Carthage au cours de l'année 2012.

Aujourd'hui âgé de 29 ans, il réalise l'une de ses plus belles saisons. Avec 21 buts au compteur en 34 matchs (soit 1 but toutes les 119 minutes), il domine le classement des buteurs du championnat belge, au point d'être le favori pour le trophée du joueur de l'année. Courtisé par des clubs prestigieux, comme l'Ajax, Feyenoord ou le Standard de Liège, il ne devrait pas s'éterniser à Lokeren, et découvrir les joies de la Coupe d'Europe.

Une histoire compliquée avec la sélection

Pourtant, si tout semble aller pour le mieux en club, ce n'est pas le cas avec la sélection. Convoqué, pour la Coupe d'Afrique des nations 2013 en Afrique du Sud, il ne peut empêcher l'élimination de sa sélection dès le premier tour. Mais, au-delà de ses performances, ce sont ses déclarations qui lui vaudront d'être écarté. En effet, à l'issue de la compétition, il critique ouvertement le manque d'implication de ses coéquipiers, et se brouille durant plusieurs mois avec la Fédération tunisienne.

L'arrivée récente du Belge Georges Leekens à la tête de la sélection marque une nouvelle opportunité pour le natif de Bizerte, qui a exprimé sa volonté de revenir avec la sélection. Il devrait d'ailleurs figurer dans le prochain groupe en vue des matchs amicaux face à la Corée du Sud et la Belgique, prévus les 26 mai et 7 juin prochain.

Avec un Issam Jemâa inconstant, et un Saber Khalifa sur le déclin à l'OM, Hamdi Harbaoui pourrait donc bien être la solution à la pointe de l'équipe tunisienne. Une sélection en reconstruction, et qui a bien besoin de joueurs confirmés pour se redresser.

Avatar photo
Martial Debeaux