Maillot Algérie polémique d'Adidas

Ces dernières semaines, une polémique a éclaté concernant le nouveau maillot d’entraînement de l’Algérie confectionné par Adidas. Dans un contexte de tensions avec son voisin, le Maroc accusait en effet l’équipementier d’avoir plagié sur ses tuniques le «zellige marocain» (céramique caractéristique de l'art décoratif traditionnel marocain, ndlr) et de s’approprier indûment le «patrimoine culturel marocain». Alors que le ministère marocain de la Culture, représenté par l’avocat Me Mourad Elajouti, avait exigé le retrait de cette collection sous quinze jours, les deux parties sont finalement parvenues à un accord, comme l’indique ce vendredi un communiqué publié par Adidas.

«Suite à des discussions constructives entre Adidas et le ministère marocain de la Culture, nous pouvons confirmer une résolution positive du récent problème des maillots de football», a annoncé la marque aux trois bandes, sans dévoiler plus de détails au sujet de cet accord. «Le design s'est en effet inspiré du motif des mosaïques zellige et n'a à aucun moment été destiné à offenser qui que ce soit», a ajouté la firme allemande, en exprimant son «profond respect au peuple et aux artisans du Maroc».

Me Elajouti s’est dit satisfait par ce dénouement qui, selon lui, a «mis en exergue l'importance de défendre notre patrimoine culturel».