Mardi, des rumeurs ont affirmé que le président de la Fédération marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, a été suspendu pour une durée d’un an par la commission de discipline de la Confédération africaine de football (CAF), dont il est par ailleurs le 3e vice-président. Cette sanction ferait suite à son comportement lors de la finale retour de la Coupe de la CAF entre la Renaissance de Berkane, club qu’il préside, et le Zamalek (0-1, 3-5 tab) lorsqu’il s’en serait pris physiquement à l’arbitre du match, l’Ethiopien, Bamlak Tessema.

Sauf qu’à l’heure actuelle, il ne s’agit que de rumeurs, et cette affaire n’a pas encore été examinée par la CAF, comme l’a rappelé un communiqué de la FRMF. L’instance «dément toutes les fausses informations faisant état d’une suspension, mardi 9 juillet 2019, du président de la FRMF, M.Fouzi Lekjaa. (…) A rappeler que la Commission de Discipline de la CAF tiendra une réunion consacrée à ce sujet en présence de M. Lekjaa lors des prochains jours.» Affaire à suivre donc…