Entre Vahid Halilhodzic et les joueurs locaux, l’histoire commence mal au Maroc. Même s’il a retenu des éléments comme Ismail Haddad et Walid El Karti (WAC Casablanca) dans sa dernière liste, le nouveau sélectionneur des Lions de l’Atlas a récemment fait savoir que les joueurs évoluant au pays ne sont pas au niveau requis. Lundi, le technicien franco-bosnien en a remis une couche en conférence de presse, en utilisant une formule pour le moins maladroite.

«J’ai déjà assisté à cinq matchs du championnat et j’en ai vu dix à la télé. Ce que je peux dire, c’est que le joueur local manque de vitesse, de puissance, d’engagement et de rigueur tactique. Quand vous comparez Hakimi à ces joueurs, vous avez l’impression que ce n’est pas le même football», a lâché l’ancien coach du FC Nantes en expliquant s’appuyer notamment sur les résultats de tests physiques.

Ces propos ont choqué la presse marocaine. Consciente que le technicien maîtrise parfois mal certaines formules en français, une partie des médias réclame même que celui-ci fasse appel à un interprète bosnien. Ambiance…

Le passage qui fait polémique en vidéo