Maroc-RDC : la CAF ouvre une enquête ! (officiel)

Dans la nuit de lundi à mardi, la Confédération africaine de football (CAF) a annoncé l'ouverture d'une enquête suite aux incidents survenus dimanche à la fin du match entre le Maroc et la RD Congo (1-1) à l'occasion de la 2e journée du groupe F de la CAN 2023.

La CAF a ouvert une enquête contre la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et la Fédération Congolaise de Football (FECOFA) suite aux incidents survenus à la fin de la rencontre entre le Maroc et la République Démocratique du Congo, lors de de la neuvième journée de la Coupe d'Afrique des Nations CAF TotalEnergies, Côte d'Ivoire 2023, indique un communiqué de l'instance panafricaine. La CAF ne fera aucun autre commentaire sur cette affaire jusqu'à ce que l'enquête soit terminée.

Pour rappel, des tensions ont éclaté lors d'un accrochage entre le sélectionneur marocain Walid Regragui et le capitaine congolais Chancel Mbemba. Un attroupement général a eu lieu sur le terrain et s'est poursuivi dans le tunnel menant aux vestiaires avec notamment une tentative d'agression de l'attaquant des Lions de l'Atlas, Youssef En-Nesyri, sur Mbemba. Lundi, la Fecofa a publié un communiqué pour dénoncer “des propos discourtois de la part des joueurs marocains, à la suite de leur sélectionneur” et “des voies de fait de leur part dans les couloirs des vestiaires” dont aurait été victime Mbemba.

Le Maroc répond à la RDC !

La FRMF a de son côté répondu dans la soirée par un autre communiqué visant à calmer les tensions. Celui-ci était composé de 4 points. Premièrement, un “rappel des relations particulières et historiques entre le Royaume du Maroc et la République Démocratique du Congo ainsi que les liens fraternels entre les peuples des deux pays“. Deuxièmement, un rappel de la “relation de coopération exceptionnelle entre la FRMF et la Fédération Congolaise (FECOFA), le nombre des joueurs congolais évoluant au Maroc et les échanges footballistiques existant entre les deux fédérations en sont le véritable témoignage“. Troisièmement, une volonté de “déplorer sans être dans la logique de l’accusation tous les actes anti-sportifs ayant suivi ce match“. Enfin, “le président de la FRMF, M.Fouzi Lekjaa a été le premier à féliciter l’entraineur de l’équipe du Congo, Sébastien Desabre en reflétant l’état d’esprit de la sélection qui s’est manifesté durant tout le match. D’ailleurs le joueur marocain Achraf Hakimi a assisté aux soins du joueur congolais Henoc Inonga Baka. En apportant ces précisions la FRMF réitère son attachement aux valeurs de bonne conduite, d’éthique et de fair-play et considère que ces faits ne feront que renforcer les liens fraternels entre les deux pays.

Reste à savoir désormais quelles seront les conclusions de la CAF, qui pourrait prononcer d'éventuelles sanctions à l'encontre de Mbemba, Regragui et En-Nesyri notamment.

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !