Maroc-RDC : “il raconte n’importe quoi !”, Regragui répond à Mbemba !

Nouvel épisode dans le feuilleton qui met aux prises Walid Regragui, le sélectionneur du Maroc, et le capitaine de la RD Congo, Chancel Mbemba, qui se sont accrochés ce dimanche au coup de sifflet final du match opposant les Lions de l'Atlas aux Léopards (1-1) à la CAN 2023.

Alors que Regragui avait choisi de désamorcer les tensions en conférence de presse d'après-match, en assurant que tout est réglé et qu'il n'en veut pas au défenseur central de l'Olympique de Marseille, ce dernier s'est montré plus bavard en zone mixte. “Je ne croyais pas que ce mot là sortirait de la bouche du coach”, a notamment glissé le Léopard, en refusant toutefois de mentionner de quel mot il s'agit. Alors que des rumeurs sur les réseaux sociaux prêtaient des propos à caractère raciste à Regragui, le technicien a décidé d'appeler le sélectionneur congolais, Sébastien Desabre, avant de mettre les choses au clair dans les colonnes de L'Equipe.

“Qu'il soit un peu honnête avec lui-même”

“J'ai dit à Desabre : ‘Ramène-le moi, il pète un câble, il raconte n'importe quoi !'”, a d'abord expliqué le demi-finaliste de la Coupe du monde 2022. “Je n'ai pas aimé ça car il insinue beaucoup de choses. Donc s'il a des images autres que celles que l'on voit à la télévision, qu'il les sorte, avec plaisir. Et il verra exactement ce qu'il s'est passé. Et voilà ce qu'il s'est passé… Avant que j'aille lui serrer la main, il nous a pris à partie, moi et mon adjoint, sur le bord de touche avant la fin du match, il nous a mal parlé. Et Desabre le sait. Et à la fin, malgré ça, je vais lui serrer la main pour lui dire aussi : ‘Mais pourquoi tu me parles comme ça ?' Et là, il regarde ailleurs, genre ‘je ne te serre pas la main'. Je lui ai retenu la main, ça se voit sur les images, et il a commencé à crier dans tous les sens. Je lui ai dit : ‘Tu te la racontes !' Et il me dit : ‘Tu m'as traité de con !' Il n'y a pas de souci qu'il ait entendu ça, même si je ne l'ai jamais dit, mais en parlant comme il l'a fait, il sous-entend que mes propos sont racistes, c'est malhonnête. Comme il ne parle que de religion dans son discours, qu'il soit un peu honnête avec lui-même. »

Le message fort de Saïss

Dans ce contexte tendu, le capitaine marocain Romain Saïss a effectué un appel au calme. «Le football reste du sport, avec de la tension, de l’adrénaline, et j’en passe. Ce qui est sur le terrain reste sur le terrain, on fait tous des erreurs avec la pression et l’enjeu d’une grande compétition. Mais il ne faut pas tout mélanger et laisser place à un déferlement de haine de part et d’autre. On est tous fiers de représenter l’Afrique, fiers d’être Africains, peu importe nos origines. Ne nous divisons pas pour des bêtises, cela reste du foot, restons unis pour montrer le meilleur visage dans cette CAN et la fraternité qui unit notre continent. Africa United », a écrit l'ancien d'Angers sur Instagram.

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !