Maroc : “racisme” et “voies de fait” sur Mbemba, la RDC accuse !

Suite à l'après-match houleux de la rencontre face au Maroc (1-1) dimanche dans le groupe F de la CAN 2023 et à l'accrochage entre le capitaine des Léopards, Chancel Mbemba, et le sélectionneur des Lions de l'Atlas, Walid Regragui, la Fédération de football de la RD Congo (Fecofa) a publié un communiqué incendiaire ce lundi.

“Il sous-entend que mes propos sont racistes, c'est malhonnête. Comme il ne parle que de religion dans son discours, qu'il soit un peu honnête avec lui-même”, avait dénoncé Regragui dans les colonnes de L'Equipe en réponse aux accusations du Congolais. En dépit de cette mise au point, la Fecofa a officiellement porté des accusations de racisme (ne ciblant pas forcément Regragui) dont aurait été victime Mbemba. Ces indicents seraient donc survenus lors de l'après-match, tout comme des “voies de fait“, en référence certainement à la tentative d'agression de Youssef En-Nesyri, retenu par des coéquipiers.

Dans son communiqué intitulé “message d'indignation de la Fecofa suite à des insultes racistes et voies de fait sur Chancel Mbemba“, l'instance explique qu'au terme du terme du match, le défenseur central de l'Olympique de Marseille “a fait l'objet des propos discourtois de la part des joueurs marocains, à la suite de leur sélectionneur, jusqu'à être victime des voies de fait de leur part dans les couloirs des vestiaires.” L'instance n'apporte toutefois pas de précisions au sujet des accusations de racisme qui figurent dans le titre du communiqué signé par Dieudonné Nsambi Nsele, président du comité de normalisation de la Fefoca. L'instance menace par ailleurs de porter l'affaire devant la CAF.

La Fecofa menace

En rapport à tout ce qui précède, la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) exprime toute son indignation quant à ce, stigmatise pareille attitude antisportive et se réserve le droit d'user de ses voies de protestation en saisissant notamment les instances disciplinaires de la Confédération Africaine de Football (CAF) en la matière pour que pareil égarement ne se répète plus lors des rencontres de football sur le continent. Par ailleurs, la FECOFA réitère et invite tous les membres de la Délégation des Léopards à faire prévaloir leurs vertus cardinales de sportivité, de fair-play et du respect des valeurs humaines d'autrui en les invitant au dépassement de soi et à la tolérance“, conclut le communiqué. La réponse du Maroc, qui devrait demander à la RDC de préciser ses accusations, est attendue.

Update : 16h45 : par la suite, la Fecofa a publié une deuxième version du communiqué dans laquelle toute mention au racisme a été supprimée. On peut en déduire que, dans la première version du communiqué, l'instance entendait visiblement dénoncer des injures racistes lancées sur les réseaux sociaux et pas par l'équipe du Maroc.

Le communiqué de la Fecofa

Communiqué Fecofa Maroc RDC Regragui Mbemba

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !