Maroc : Regragui – “si tu ne crains pas un Léopard…”

Le Maroc a démarré sur les chapeaux de roues sa CAN 2023. Les Lions de l'Atlas n'ont en effet fait qu'une bouchée de la Tanzanie (3-0), et tenteront de battre la RD Congo ce dimanche pour valider leur billet pour les huitièmes de finale du prestigieux tournoi.

Malgré ces débuts prometteurs en Côte d'Ivoire, Walid Regragui, le sélectionneur marocain, refuse d'endosser le costume de favori et de prendre de haut les Léopards. Comme il l'a expliqué samedi en conférence de presse de veille de match : « La RDC a toujours formé des grands joueurs aujourd’hui et avant. Le pays a des grands clubs. Il faut toujours craindre les Léopards. Si tu ne crains pas un Léopard tu te fais manger. Notre stratégie ? Ne pas se faire manger c’est tout » Cette déclaration du technicien marocain reflète une reconnaissance profonde du talent et de l'héritage footballistique de la RDC. Elle met en garde contre la suffisance, rappelant à son équipe et aux supporters que dans un tournoi aussi compétitif que la CAN, aucun adversaire ne doit être pris à la légère.

“Se qualifier rapidement pour passer à autre chose”

L'entraîneur de 48 ans a également ajouté :  « Aujourd’hui on va respecter la RDC. Si on pense que ce sera facile, on se trompe. Les équipes montent en puissance, d’autres sont revenus après un match manqué. Notre plan de jeu, ce n'est pas la RDC, c’est se qualifier rapidement pour passer à autre chose. » Dans cet esprit de prudence et de respect, Regragui souligne également la nécessité d'une concentration constante pour réussir dans un tournoi aussi exigeant que la CAN. Avec cette mentalité, les Lions de l'Atlas espèrent non seulement se qualifier pour les huitièmes de finale, mais aussi laisser une empreinte indélébile dans cette édition de la CAN en allant au bout du tournoi. Pour rappel, la sélection marocaine n'a plus remporté le prestigieux tournoi continental depuis… 1976 !

Maroc : Regragui – “si tu ne crains pas un Léopard…”
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.