«Avec la déception et les jours qui vont s’écouler, chacun prendra les décisions qu’il doit prendre en son âme et conscience.» Vendredi, suite au fiasco du Maroc, éliminé par le Bénin dès les 8es de finale de la CAN 2019 (1-1, 1-4 tab), le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Hervé Renard, a semé le doute sur son avenir. Si un limogeage n’est pas à exclure, le technicien français ne devrait en revanche pas partir de lui-même. Citant l’entourage de Renard, le présentateur de beIN Sports, Smaïl Bouabdellah, affirme en effet que le double vainqueur de la CAN n’a absolument pas l’intention de démissionner.

Le journaliste faisait toutefois état de contact entre la Fédération marocaine (FRMF) et Vahid Halilhodzic, ce qui a été formellement démenti par le principal intéressé, actuellement en poste au FC Nantes mais agacé par le mercato des Canaris qui tarde à se lancer.

«Les journalistes écrivent pas mal de choses, certaines vraies, d’autres non. Je ne suis pas au courant de ces contacts avec le Maroc», a assuré l’ancien sélectionneur de l’Algérie pour Ouest-France. «Depuis pas mal de temps, je suis sollicité. Je suis là, avec le FC Nantes. J’essaie de préparer au mieux la saison prochaine. Après, que va-t-il se passer ? Est-ce que je serai sur le banc contre Lille (le 10 août, pour la reprise de la L1, ndlr) ? Il faut arrêter avec ces questions. On verra…» Voilà un dossier qui devrait encore faire couler beaucoup d’encre au cours des prochains jours.