Opposant l’AS Monaco au Paris-Saint Germain ce samedi à Tanger, le Trophée des Champions sera l’occasion pour le public marocain de rendre hommage à Abdelmajid Dolmy, décédé jeudi à 64 ans. Les recettes du match seront reversées à la famille de l’ancien international marocain.


Une légende du football marocain s’en est allée. Jeudi, Abdelmajid Dolmy est décédé à l’âge de 64 ans à Casablanca à la suite d’un malaise cardiaque. International de 1974 à 1988, ce champion restera comme le maître à jouer de la sélection du Maroc qui a atteint les 8es de finale du Mondial 1986 (0-1 contre l’Allemagne). Une première pour une nation africaine !

Surnommé « le maestro« , Dolmy a également remporté la CAN 1976 et participé aux Jeux Olympiques de 1984. Malgré l’intérêt de cadors européens, il aura été fidèle à la ville de Casablanca durant toute sa carrière, essentiellement au Raja (1970-1991), excepté un intermède de 3 ans au CLAS Casablanca entre 1987 et 1990.

La CAF a déjà rendu hommage au Lion de l’Atlas, lauréat du prix du fair-play décerné par l’UNESCO en 1992, tandis que la Fédération marocaine a annoncé que les recettes du Trophée des Champions entre le PSG et Monaco qui aura lieu ce samedi à Tanger seront reversées à la famille du défunt.