Libre depuis le mois d’avril et la résiliation de son contrat au Qatar SC moins d’un an après son arrivée, Djamel Benlamri change de pays mais reste dans le Golfe. Le défenseur central de 32 ans s’est en effet engagé en faveur d’Al Khaleej Club, promu en D1 saoudienne, qui a officialisé son arrivée ce lundi. L’international algérien effectue ainsi son grand retour en Arabie Saoudite, où il a évolué à Al Shabab entre 2016 et 2020.

Le Fennec vient d’ailleurs d’être condamné par la FIFA à verser 905 000 euros à son ancien club pour rupture unilatérale de contrat au moment de son départ pour l’Olympique Lyonnais à l’été 2020. S’il ne s’acquitte pas de cette amende, il encourt 6 mois de suspension.

Alors que son statut en sélection commence à être contesté, Benlamri, pas appelé lors du dernier rassemblement, à l’instar d’autres cadres, va devoir retrouver sa solidité en club.