Prêté par Villarreal avec une option d’achat de 11,5 millions d’euros (+ 4 M€ de bonus éventuels), Karl Toko-Ekambi a fait l’objet de plusieurs rumeurs ces dernières semaines, certaines affirmant notamment que l’Olympique Lyonnais ne souhaiterait plus acquérir définitivement l’attaquant en raison de la crise du coronavirus et de son impact sur les finances du club. Interrogé ce vendredi par Le Progrès, le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, a clarifié les choses dans ce dossier.

«On a négocié d’avoir un peu plus de temps pour lever l’option d’achat. L’option était liée à une qualification en Coupe d’Europe. Si les championnats ne sont pas terminés, on ne peut pas. On a demandé à Villareal d’aller jusqu’à fin juillet, on n’a pas la réponse. Mais notre idée est de lever l’option pour Karl, car on est très satisfait de lui», a fait savoir le dirigeant.

Le genre de propos qui devraient faire plaisir à l’international camerounais, auteur de bons débuts dans le Rhône.