Chahuté en début de partie puis en gros manque de réalisme ensuite, le Ghana a commencé la phase de groupes des éliminatoires du Mondial 2018 par un match nul décevant à domicile face à l’Ouganda (0-0) vendredi.


Premier match de la phase de groupes des éliminatoires du Mondial 2018 et déjà une première petite sensation ! Présent lors des trois dernières Coupes du monde, le Ghana a été accroché chez lui à Tamale par l’Ouganda (0-0) à l’occasion de la 1ère journée, vendredi.

Mis sous pression, les Black Stars ont même subi la domination des Cranes au cours des vingt premières minutes. Les hommes d’Avram Grant se sont ensuite procurés les plus belles opportunités mais en manquant cruellement de réalisme ! A l’image de Jordan Ayew, seul au second poteau, qui n’accrochait même pas le cadre sur une reprise consécutive à un bon centre d’Afful.

L’Ouganda infranchissable

Malgré la présence d’André Ayew, forfait mais venu soutenir ses coéquipiers, le vice-champion d’Afrique poursuivait son festival de ratés après la pause, notamment par J. Ayew et Wakaso. La faute aussi à une défense impeccable en face, à l’image du gardien Onyango, auteur d’une superbe claquette sur une tête d’Amartey, puis d’un défenseur ougandais qui contrait la frappe de Badu en pleine surface !

Les poulains de Micho Sredojevic ont donc tenu bon et ils pouvaient lever les bras au coup de sifflet final, comme s’ils avaient décroché la victoire, puisqu’ils confirment leur progression et réalisent une excellente opération en attendant l’autre match de ce groupe E, Congo-Egypte, dimanche. Déjà accroché par le Rwanda (1-1) à domicile dans une rencontre sans enjeu le mois dernier, le Ghana est en revanche en proie au doute.

 Les compositions de départ :

Ghana : Braimah – Afful, Boye, Amartey, Rahman – Atsu, Acquah, Wakaso, Acheampong – J. Ayew, Gyan

Ouganda : Onyango, Nicholas, Ochaya, Juuko, Isinde, Aucho, Iguma, Mawejje, Oloya, Luwagga, Miya

 Le raté de Jordan Ayew…

 … sous les yeux de son frère André venu soutenir ses coéquipiers