Après l’immense déception provoquée par le Mondial sénior il y a près d’un an (aucun qualifié en 8e de finale), l’Afrique devrait retrouver des couleurs à l’occasion du Mondial des moins de 20 ans, une catégorie qui réussit plutôt bien au continent. La compétition débute ce jeudi en Pologne avec notamment Tahiti-Sénégal au programme à partir de 16h GMT. Présentation des 4 représentants africains.

A savoir : les deux premiers de chaque groupe et les 4 meilleurs 3es parmi les 6 groupes accéderont aux 8es de finale.

Afrique du Sud

Avec l’Argentine, le Portugal et la Corée du Sud, l’Amajita a hérité d’une poule F vraiment relevée sur le papier, mais les poulains de Thabo Senong comptent bien déjouer les pronostics avec un groupe qui s’appuiera en grande majorité sur les locaux à l’exception de 4 expatriés : le milieu de terrain Kobamelo Kodisang (A.D. Sanjoanense FC/Portugal) et les attaquants Leo Thethani (Ajax Amsterdam), Lyle Brent Foster (AS Monaco) et Thakgalo Khanya Leshabela (Leicester). Pour découvrir la liste de l’Afrique du Sud, cliquez ici !

Mali

Sacrés champions d’Afrique U20 en février dernier, les Aiglons ont pris l’habitude de briller ces dernières années en sélections de jeunes avec notamment une 2e place au Mondial U17 en 2015, une 4e en 2017 et une 3e place au Mondial U20 2015.

Avec des joueurs comme Lassana N’Diaye, Hadji Dramé et Sekou Koita (présélectionné pour la CAN avec les A), qui ont tous déjà participé au Mondial U17 (N’Diaye a même fini 2e meilleur buteur de la compétition en 2017), les Maliens ne manqueront pas d’atouts dans un groupe E à leur portée avec le Panama et l’Arabie Saoudite derrière la France de Bernard Diomède qui fera figure d’épouvantail. Seule ombre au tableau : les nombreux problèmes de visa qui ont contraint les Maliens à arriver sur place avec plusieurs jours de retard sur leur programme initial. Pour découvrir la liste du Mali, cliquez ici !

Nigeria

Habitués à sortir de la phase de groupes, les Flying Eagles ont les moyens de tirer leur épingle du jeu dans une poule D qui comprend aussi les Etats-Unis, l’Ukraine et le Qatar. Les Nigérians s’appuieront sur un groupe équilibré avec des cadres comme les défenseurs centraux Valentine Ozornwafor (qui joue à Enyimba au pays) et Igoh Ogbu (Rosenborg, Norvège), qui figuraient tous les deux dans l’équipe-type de la CAN U20, rejoints par un binational de la réserve de Manchester City, le milieu de terrain Ayotomiwa Dele-Bashiru, qui a porté les couleurs des U16 anglais par le passé. A noter en revanche l’absence de l’ailier de Villarreal, Samuel Chukwueze, présélectionné pour la CAN avec les A. Pour découvrir la liste du Nigeria, cliquez ici !

Sénégal

Finalistes malheureux de la CAN U20 pour la 3e fois consécutive, les Lionceaux se présentent en Pologne avec beaucoup d’ambitions, eux qui ont terminé 4es en 2015 et 8es de finaliste en 2017. Pour les guider, ils compteront sur l’expérience de Souleymane Aw (KAS Eupen), Ibrahima Niane (10 buts en Ligue 2 avec Metz cette saison) et Cavin Diagne (Le Mans), qui étaient tous déjà de l’aventure en 2017. Latéral droit qui a porté les couleurs des U17 espagnols et qui a joué cette saison la Youth League avec Manchester City, Alpha Diounkou (17 ans) sera aussi très attendu dans un groupe A assez ouvert avec la Pologne, pays-hôte, la Colombie et le plus modeste Tahiti, premier adversaire des Lionceaux ce jeudi. Pour découvrir la liste du Sénégal, cliquez ici !

Les groupes