Buteur et passeur décisif, Andy Delort a été le grand artisan de la victoire de Montpellier samedi contre Nice en Ligue 1 (2-1). Mis en échec sur penalty contre Rennes et Lyon au mois d’août, l’international algérien a retrouvé la réussite qui le fuyait ces derniers temps. Après la rencontre, l’attaquant héraultais est revenu sur cette période de «disette».

«Cela fait du bien de retrouver des sensations, d’être mieux sur le plan physique. C’était un peu compliqué après avoir manqué deux penalties. Comme j’ai vu qu’Antoine Griezmann a fait pareil, cela m’a soulagé», a glissé le vainqueur de la CAN 2019 en référence aux ratés du Tricolore contre l’Albanie et Andorre durant la trêve internationale. «Après avoir manqué le premier penalty, j’ai eu du mal et j’ai douté. C’est d’ailleurs pour ça que j’en ai manqué un second. Je n’ai eu que sept jours de vacances après la CAN qui a été un moment très fort sur le plan émotionnel. J’ai beaucoup bossé pour revenir.»

Le buteur retrouve peu à peu ses sensations et c’est de bon augure pour Montpellier.