C’est l’un des aspects les plus décriés de la Major League Soccer (MLS), le championnat américain : les franchises peuvent vendre et acheter leurs joueurs entre elles sans le consentement des intéressés. Actuellement en Guinée Equatoriale, en pleine CAN 2015, bien loin de New York et de son club des Red Bulls, le Camerounais Ambroise Oyongo vient d’en faire les frais à la veille d’un match décisif contre la Côte d’Ivoire. Le latéral droit de 23 ans vient d’être cédé à l’Impact de Montréal dans le cadre d’un échange alors que les Red Bulls faisaient il y a quelques semaines encore le forcing pour le conserver face à l’intérêt de clubs espagnols, italiens et du Celtic Glasgow. « Ce n’est pas du tout ce qui avait été convenu. Ce n’est pas juste, pas correct et incompréhensible. Transférer un joueur sans le prévenir, sans lui demander son avis reste un grave problème en MLS« , déplore Nicolas Onissé, l’agent du Lion, interrogé par L’Equipe.