Plus de peur que de mal pour Ogenyi Onazi. Sorti sur civière lors du 8e de finale qui a opposé la France au Nigeria lundi à Brasilia, le milieu de terrain est moins touché qu’il n’y paraît. Alors qu’une fracture a un temps été évoquée, le Super Eagle ne souffre au final que d’une grosse entorse au niveau de la cheville gauche. Son absence s’en trouve du coup réduite et il pourrait faire son retour à la compétition d’ici un délai de trois semaines.