OM-Pape Diouf : “Baup n’a pas fait moins bien que Bielsa”

Pape Diouf s'est confié dans les colonnes de La Provence au sujet de Marcelo Bielsa. L'ancien président de l'Olympique de Marseille remet totalement en cause le technicien argentin et ses capacités.


Pape Diouf n'a jamais été un grand fan de Marcelo Bielsa. Même lorsque l'Olympique de Marseille pointait en tête du classement de Ligue 1, l'ancien journaliste était l'un des rares à ne pas tisser des louanges à l'Argentin. Maintenant que les résultats ne sont plus au rendez-vous, les mots résonnent encore plus fort.

Bielsa, pas mieux qu'Elie Baup

D'après l'ancien président olympien, la “Bielsamania” n'a pas lieu d'être. Pendant que la plupart des observateurs voient le coach comme une sorte de guide spirituel d'une équipe jeune et à ses pieds, Pape Diouf veut tempérer cette image. “Un entraîneur, c’est l’homme d’un contexte, l’homme d’une situation, voire d’un effectif. Croire par conséquent qu’il existe un entraîneur gourou, un entraîneur ‘définitif', c’est un leurre“, avance-t-il. “Une saison, tel technicien réussit à tout gagner, la saison d’après, avec le même effectif, il passe complètement à côté. Le rôle de l’entraîneur est important, mais il faut savoir relativiser.”

L'Argentin est même vu inférieur à Elie Baup : ” Elie Baup n’a pas fait moins bien que Bielsa… Il avait même réussi à qualifier l’OM en Ligue des champions.“. Si les résultats plaident pour la cause de Pape Diouf, la pauvreté du jeu proposé durant cette saison-là par l'équipe de Baup est également à mettre en perspective avec ce que montre le club phocéen pour l'exercice actuel.

La barrière de la langue

Autre argument central de tous les détracteurs de Marcelo Bielsa, le fait qu'il parle espagnol et ne puisse pas s'exprimer en français. L'ex agent de joueurs déclare à ce sujet : “Personnellement, j’ai du mal à croire à un entraîneur qui ne parle pas la même langue que les joueurs qu’il est censé conduire“. Devoir passer par un traducteur enlève le côté direct des consignes données par un coach en plein match, et fait même perdre la teneur que peut avoir une causerie. Pourtant, au moment où l'OM était leader du championnat Bielsa parlait toujours espagnol à ses joueurs, et à ce moment-la langue n'était pas une barrière…

Actuellement sous le feu des critiques, “El Loco” ne peut être totalement innocenté au sujet des mauvais résultats de son équipe. Certains de ses choix posent questions : son entêtement avec Thauvin, son système à trois défenseurs lorsque l'adversaire évolue avec deux attaquants, ses remplacements parfois surprenants ou encore André Ayew arrière gauche contre Lorient.

Force est de constater à l'inverse qu'il a su tirer la quintessence de certains joueurs (Gignac, Dja Djedje, Payet, Morel, Mendy…). Peut-être que tout simplement cet OM-là n'avait pas vocation à être en tête de la Ligue 1 ou même en position de disputer un accessit pour la Ligue des champions. Et si au final le travail de Marcelo Bielsa avait fait que le club ne se soit longtemps vu plus beau qu'il n'est, et qui au moment où il se retrouve à sa vraie place, l'Argentin soit la cause de tous ces maux ?

Avatar photo
Thomas Bartoli