Avec seulement deux buts inscrits en neuf journée dans le championnat qatari, Issam Jemaâ est loin du rendement escompté par ses dirigeants. Alors que son club d’Al-Sailiya est actuellement englué dans les tréfonds du classement avec une peu reluisante 12e place sur 14, l’international tunisien cristallise les critiques. Dernière en date, celle d’Abdallah Aida, qui n’est autre que le président du club. « Issam Jomaâ ? Nous attendions beaucoup de son arrivée. Mais son rendement s’est avéré insuffisant surtout que c’est lui le meilleur buteur de la sélection tunisienne« , a déploré le dirigeant. Façon de piquer l’orgueil de son joueur ou de déjà lui mettre la pression pour le pousser vers la sortie ?