Sous le feu des projecteurs dimanche avec son premier but sous les couleurs de Rennes lors du derby face à Nantes, Paul-Georges Ntep était attendu au tribunal pour son jugement dans le cadre d’une affaire de violence conjugale qui remonte à juillet 2013, à l’époque où il jouait pour l’AJ Auxerre. L’international espoir a été condamné à trois mois de prison avec sursis pour en être venu aux mains avec son ex-compagne. Le Franco-camerounais a reconnu les faits et a indiqué « regretter sincèrement son geste« , d’après son avocate. A noter que la victime avait retiré sa plainte en septembre dernier.