Décédé mardi des suites du coronavirus, Pape Diouf n’avait plus occupé de fonctions de dirigeant au sein du football français depuis son mandat comme président de l’Olympique de Marseille (2005-2009). Au cours des derniers mois, le Franco-Sénégalais a toutefois hésité à sauter le pas lorsque Rennes l’a approché au moment du départ d’Olivier Létang. Son proche ami, le journaliste Philippe Doucet, a révélé cette information mercredi dans le Late Football Club.

«Une fois qu’il est parti de l’OM, vous vous doutez bien qu’il a eu de multiples propositions pour reprendre d’autres clubs en tant que président. (…) Il a toujours dit non. Et puis cet hiver, je peux le dire maintenant, il a été approché par le Stade Rennais alors qu’Olivier Létang étant en suspens, il n’était pas encore éjecté», a expliqué le journaliste. «Pape Diouf a été approché, on en a beaucoup parlé, au point d’ailleurs qu’à un moment on a émis l’idée que je pourrais apporter une touche bretonne à sa candidature en le suivant éventuellement. Et là j’ai senti que, pour la première fois depuis très longtemps, il était titillé et qu’il aurait peut-être dit oui

C’est finalement Nicolas Holveck qui a été nommé président du SRFC le 18 mars.