Sénégal : Cissé – “on a confié quelque chose aux Ivoiriens, on a l’intention de le récupérer”

Un affrontement de taille se profile ce lundi au stade Charles Konnan Banny de Yamoussokro. La Côte d'Ivoire, pays hôte de la CAN 2023, défie les tenants du titre et grandissime favori, l'équipe du Sénégal

Dimanche, lors de la conférence de presse de veille de match, le sélectionneur des Lions, Aliou Cissé, a mobilisé un moyen bien particulier pour motiver ses joueurs et taquiner le pays-hôte : l'épisode de la CAN remportée par les Ivoiriens en 1992, et organisée à l’époque par le Sénégal. Le passé, c'est le passé. C’est un 8e de finale de CAN. Ils ont gagné la CAN en 1992 chez nous, c'est bien. On leur a confié quelque chose qu’on a l’intention de récupérer. Les Ivoiriens sont nos frères, ils comprendront que ce qu’on leur a prêtés en 1992. Il faut qu’ils nous le rendent demain (ce lundi, ndlr)“, a plaisanté l'ancien international sénégalais.

“Nous ne craignons personne”

Malgré une phase de poules sans encombre, à l'inverse de son adversaire, Cissé reste prudent, conscient que les enjeux ont évolué. “Nous respectons tout le monde, mais nous ne craignons personne. Nous sommes nos propres ennemis. On a fait de bons débuts, mais tout cela ne comptera plus demain, c’est fini. C’est une nouvelle compétition. Gagner nous permet de continuer, perdre nous rentrons à la maison. Donc, il faut qu’on se prépare“, a-t-il expliqué.

“El Tactico” a tenu à insister sur l'aspect mental : “C’est un match à élimination directe, donc il peut aller en prolongation et aux tirs au but. À nous d’être focus. Nous sommes préparés à toute éventualité. On fera tout pour gagner ce match. Si on ne peut pas le gagner, ce sera en prolongation ; si on ne peut pas le gagner, ce sera aux tirs au but. Mais l’essentiel est de jouer le match. Il ne faut pas penser à autre chose que de jouer le match.

Le choc entre les Lions et les Éléphants est prévu ce lundi à partir de 20h GMT. Le vainqueur affrontera soit le Mali, soit le Burkina Faso, qui disputent leur rencontre un peu plus tôt dans la soirée.

Nathacio De Souza

Avatar photo
Nathacio De Souza

Passionné de football, je jongle entre les touches du clavier aussi habilement que Vinicius avec un ballon. Je transforme chaque match, chaque action, chaque but en une symphonie de mots.