Sénégal : l’échange ubuesque entre Cissé et un journaliste camerounais

Dans une scène presque surréaliste ce jeudi en conférence de presse, le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé, a été confronté à une question inattendue posée par un journaliste camerounais. Drôle d'ambiance avant le choc Sénégal-Cameroun de vendredi, à l'occasion de la 2ème journée des phases de groupes de la CAN 2023 !

Le sujet ? Les rumeurs persistantes sur le non-paiement de son salaire depuis 6 mois. Le journaliste qui a osé aborder cette question, a directement demandé à Cissé si le Sénégal avait pu régler cette situation ou si le technicien avait “toujours faim“. Généralement diplomate dans ses réponses, le technicien a semblé pris de court. Il a marqué un temps d'arrêt, pesant soigneusement ses mots avant de répondre.

La réponse de Cissé, teintée d'humour, n'a pas apporté de clarification définitive. “C’est un entraîneur qui a faim qui conduit l’équipe nationale du Sénégal“, a-t-il répondu avec un large sourire, générant un mélange de rires et de perplexité dans l'assistance. Idrissa Gueye, présent à ses côtés, semblait lui-même amusé par cette répartie.

Une réaction énigmatique de Cissé

Cette réponse énigmatique laisse place à toutes les interprétations. D'un côté, elle pourrait suggérer que Cissé a esquivé la patate chaude et l'aspect financier et a simplement joué sur les mots en disant qu'il a “faim” en référence à ses ambitions sur cette CAN. D'un autre côté, cette pirouette pourrait aussi être interprétée comme une réponse affirmative à la question posée, indiquant qu'il a “faim” car il attend toujours de percevoir son dû.

Une chose est sûre : cette question a donné une atmosphère quelque peu surréaliste à la conférence de presse tenue par un champion d'Afrique en titre et en pleine CAN. Avec son sens de la diplomatie habituel, Cissé s'est en tout cas sorti avec brio de ce “piège”, suscitant beaucoup de sympathie dans la salle.

Sénégal : l’échange ubuesque entre Cissé et un journaliste camerounais
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.