Queiroz egypte

La manche aller des barrages de la Coupe du monde 2022 entre l’Egypte et le Sénégal (1-0) a fait de la casse vendredi. Côté sénégalais, le défenseur central Abdou Diallo, touché aux adducteurs, a été contraint de céder sa place à Pape Abou Cissé dès la 13e minute et devrait manquer la manche retour. Mais c’est surtout l’Egypte qui peut se faire du souci.

Les Pharaons vont en effet devoir se passer de leur charnière centrale titulaire à l’aller : averti après 30 minutes, Mahmoud Hamdy El-Wensh sera suspendu pour accumulation de cartons jaunes, tandis que son compère Mohamed Abdelmonem a été contraint de sortir, le nez ensanglanté, à la 39e minute après un duel avec Sadio Mané.

Outre Yasser Ibrahim, entré à sa place, le sélectionneur égyptien Carlos Queiroz dispose de Mahmoud Alaa et d’Ayman Ashraf pour jouer dans l’axe. Mais le technicien souhaite assurer ses arrières et les expérimentés Ali Gabr (Pyramids FC) et Rami Rabia (Al Ahly) ont ainsi été appelés en renfort, nous apprend le site Kingfut