Coupe du monde 2026 (Q) : la RDC frustre le Sénégal

Le Sénégal a été tenu en échec jeudi soir sur la pelouse du stade Me Abdoulaye Wade de Diamniadio par la RD Congo (1-1), pour le compte de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Les Lions ont ouvert le score juste avant la mi-temps, puis ont été rattrapés en fin de match après un incroyable loupé de Nicolas Jackson.

Très tôt, le Sénégal prenait le jeu à son compte. Trois minutes seulement après le coup d’envoi, Nicolas Jackson se retrouvait en position idéale avant que Dimitry Bertaud jaillisse in extremis pour capturer la balle (4e). La RDC répliquait par Gaël Kakuta, auteur d’une frappe écrasée captée sans difficulté par Edouard Mendy (7e), puis par le capitaine Chancel Mbemba, dont la tête sur un corner botté de gauche ne trouvait pas le cadre (24e).

Le Sénégal récompensé

Portés vers l’attaque, les Léopards offraient parfois des opportunités de contre aux Lions sans que Bertaud ne soit toutefois inquiété. À la 27e minute par exemple, Pape Matar Sarr enroulait en première intention une frappe directement dans les bras du portier montpelliérain. Le match était ouvert. Les deux équipes se signalant à tour de rôle dans les surfaces adverses. Suite à une passe plein axe pour Nicolas Jackson à la demi-heure de jeu, l’attaquant des Blues s’écroulait dans la surface après un léger contact, réclamant dans la foulée un penalty. Mais sans la VAR, non-utilisée pour ces éliminatoires, l’arbitre ne bronchait pas. Trois minutes plus tard, c’était Yoane Wissa qui croyait ouvrir le score pour les Léopards, mais l’attaquant de Brentford était signalé hors-jeu (33e).

Le champion d’Afrique 2021 montait d’un cran quasi dans la foulée. Sur une contre-attaque, Habib Diarra rentrait intérieur et voyait sa frappe écrasée finir dans les gants de Bertaud (39e). Trois minutes plus tard, Pape Matar Sarr sollicitait lui aussi l’ex-international Espoirs français d’une frappe lointaine (42e). Les garçons d’Aliou Cissé forçaient finalement le verrou juste avant la mi-temps grâce à Ismaïla Sarr. L’ailier marseillais concrétisait en deux temps, avec l'aide du poteau, une passe en retrait de Nicolas Jackson qui s’était arraché à gauche (1-0, 45e+1).

L’incroyable loupé de Jackson sanctionné par la RDC

Au retour des vestiaires, le Sénégal ne baissait pas le pied, au contraire. Néanmoins, les Ouest-Africains faisaient éminemment preuve de déchets. Souvent critiqué cette saison à Chelsea pour son imprécision notoire face au but, Nicolas Jackson expédiait une demi-volée à côté du poteau droit de Bertaud (52e), puis un enroulé au-dessus du but (54e) avant de manquer l’immanquable à la 82e. Lancé seul face à Bertaud sur une passe en profondeur plein axe, le Londonien touchait le montant droit du gardien sous le regard ahuri d’Aliou Cissé.

Cet incroyable loupé ne restait pas sans conséquence. Puisque trois minutes plus tard, Fiston Mayele, sorti du banc une minute plus tôt, contrôlait une passe en retrait d’un autre rentrant, Chadrac Akolo, et expédiait un missile dans la lucarne d’Edouard Mendy scotché sur sa ligne de but (1-1, 85e).

Le Sénégal ne reprenait pas les devants, malgré des intentions ultimes dans les arrêts de jeu. Conséquence, il perd la première place du groupe B au profit du Soudan, surprenant leader après sa victoire un peu plus tôt face à la Mauritanie (0-2). La RDC reste, elle, au contact à la troisième place avant son match face au Togo dimanche. Les Lions peuvent nourrir des regrets.

Les compos de Sénégal-RDC

Coupe du monde 2026 (Q) : la RDC frustre le Sénégal
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.