Même s’il a contribué à la qualification historique du Burundi pour la CAN 2019 en mars dernier, tout n’a pas été rose ces derniers mois pour Saido Berahino (25 ans). L’attaquant de Stoke City a en effet été arrêté au volant de sa voiture avec un taux d’alcoolémie trois fois supérieur à la norme autorisée le 18 février dernier vers 3h du matin dans le quartier West End de Londres.

Pour ces faits, le tribunal d’instance de Highbury Corner a condamné mercredi l’ancienne pépite de West Bromwich Albion à 75 000 livres d’amende (environ 85 800 euros) et 30 mois d’interdiction de conduire. Pour sa défense, le Burundais venait d’être victime d’un vol et attaqué à l’arme blanche (ce qu’il a été en mesure de prouver), et il s’était précipité dans son véhicule pour s’échapper à l’autre bout de la rue. Il a expliqué que sa voiture était à l’arrêt lorsque la police est arrivée.

Malgré ces circonstances atténuantes, Berahino paie ses antécédents, lui qui a déjà été condamné à deux reprises pour conduite en état d’ébriété en 2012 et 2015. Notons que suite à cet épisode, l’Hirondelle a été écartée par son club. Pas l’idéal pour préparer la CAN mais le joueur a encore un mois pour se remettre dans de bonnes dispositions…