Appelé à la surprise générale par le sélectionneur du Cameroun, Clarence Seedorf, l’attaquant du FC Bâle, Dimitri Oberlin, actuellement international suisse, ne devrait pas répondre à sa convocation si l’on se fie aux propos du père adoptif du joueur.


En convoquant Dimitri Oberlin (20 ans), actuellement international suisse mais toujours éligible avec le Cameroun, le sélectionneur des Lions Indomptables, Clarence Seedorf, a tenté un coup lundi au moment de dévoiler sa liste des joueurs retenus pour la double confrontation face au Malawi (12 et 16 octobre). Mais l’attaquant du FC Bâle s’annonce difficile à attirer en sélection. Le père adoptif du joueur, Stéphane Oberlin, voit en effet cet éventuel changement de nationalité sportive d’un très mauvais œil.

« Je regardais le télétexte (sic) lorsque j’ai vu le nom de Dimitri. J’ai évidemment lu l’article et j’ai vu que le Cameroun l’avait appelé. Je n’étais au courant de rien et je pense que Dimitri non plus« , a commencé l’homme dans les colonnes du Matin. « C’est ça le plus fou. Dimitri n’a que le passeport suisse, je peux vous le certifier. C’est sa nationalité, point final. Le Cameroun tente de le récupérer, mais c’est une manœuvre. » Jusque-là rien de très étonnant puisque le Cameroun ne reconnaît pas la binationalité, donc Oberlin ne peut pas être à la fois Suisse et Camerounais mais il a tout à fait la possibilité d’acquérir la nationalité camerounaise. Sauf que son père adoptif n’est vraiment pas ouvert à cette hypothèse.

« Je vais appeler Dimitri mardi soir pour en parler de vive voix avec lui, mais je ne suis pas favorable du tout à ce qu’il aille jouer avec lui. Son pays c’est la Suisse. Après, je sais bien que d’un point de vue sportif, on peut jouer pour un pays et avoir une autre nationalité, mais ça ne me plaît pas« , a tranché le paternel. Autant dire que le Cameroun part de loin dans ce dossier.